Samedi 1er juillet 2006

Allez, une petite série de livres pour jeunes ^^

Résumé : Pour échapper à un mariage forcé, Samia, 13 ans, fille de pêcheur, s'enfuit au Caire. Elle retrouve une journaliste qui, en lui permettant l'accès à l'éducation, modifie le cours de son destin.

Mon avis : une petite histoire lue et relue dans le magazine Je Bouquine (pour les 10-15 ans. Je vous le recommande !) qui m'avait fortement impressionnée car elle met en scène une situation qu'on n'imagine pas forcément lorsqu'on est gosse ! Dépaysant.

Samedi 1er juillet 2006

Quatrième de couverture : Pourquoi tant d'objets disparaissent-ils sans raison de la maison des Harrison ? Et d'où viennent ces courants d'air inexplicables ? - S'agit-il encore de l'un des tours de James, le farceur de la famille ? - Qui est Thomas Kempe ? - Est-il possible que la maison soit hantée ? - Faut-il croire James ? - Quand un fantôme très en colère rencontre un garçon d'aujourd'hui, cela fait des étincelles... et une histoire très drôle !

Mon avis : Du fantastique et une belle histoire d'amitié qui m'avait beaucoup plue. Un peu dans la même veine que Pourquoi pas Perle ?

Samedi 1er juillet 2006

Résumé : Agathe et Vincent sont allés chercher Varouni en Thaïlande alors qu'elle avait neuf ans. Cette dernière s'est bien adaptée à sa nouvelle vie, à sa nouvelle famille. Elle coule une vie heureuse jusqu'à l'arrivée, dans le quartier, d'une Chinoise, madame Zao. La venue de cette femme fait remonter en elle sa culture, ses souvenirs d'Asie. Une affinité les unit et Agathe sent sa fille lui échapper. Vincent est très respectueux des sentiments de Varouni à l'égard de Zao et il tente de rassurer son épouse. Celle-ci sera totalement réconfortée lors d'un incident où la jeune fille lui témoigne tout l'amour qu'elle lui porte. Un récit prenant, captivant dont le thème (ce que vivent les enfants d'ailleurs) est traité avec intelligence et délicatesse. Ce livre s'est mérité le prix du roman jeunesse du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Mon avis : livre lu en 5ème sur un thème pas tellement abordé dans les livres jeunesse : l'adoption. Des personnages attachants, et un style agréable. Un bon souvenir ^^

Samedi 1er juillet 2006

Résumé : Enfant abandonnée, Charlotte a neuf ans. Elle préfère le foyer et la colo aux familles d'accueil. Voilà que pour les vacances de Noël, elle doit aller chez Lise. Celle-ci et les siens sont heureux de la recevoir. Charlotte découvre la vie familiale, la jalousie momentanée de Fleur, l'amour. Un récit réconfortant et humain.

Mon avis : ça a été un de mes livres coup de foudre ! Je l'ai relu un très grand nombre de fois, les personnages sont drôles, ont chacun une forte personnalité, et il y a assez de rebondissements pour que l'on ne devine pas la fin dès le début. Un livre que j'ai vraiment trouvé génial !

Samedi 1er juillet 2006

Résumé : Viola a onze ans et déteste son prénom. Jusqu'au jour où Benny la surnomme " Viola Violon " : alors, pour que son prénom soit aussi beau que la musique d'un violon, Viola décide d'apprendre à jouer de cet instrument. Au fil des années, Viola va trouver son identité et s'accepter telle qu'elle est, grâce à la musique.

Mon avis : un livre lu une seule fois et qui m'avait fortement intriguée. L'histoire en elle-même ne m'avait pas vraiment marquée, non. C'est le style qui est vraiment surprenant. Un récit vraiment très poétique, qui m'avait fascinée autant qu'agacée, je crois. J'ai voulu le relire, mais impossible de le retrouver. Alors ce bouquin reste un peu comme un mystère pour moi... encore maintenant, j'aimerais bien y jeter un oeil pour comprendre ce qu'il avait d'exceptionnel à mes yeux.

Samedi 1er juillet 2006

Résumé : Céline et sa classe décident de parrainer Marcellin, un enfant du Tiers-Monde. Grâce aux dons des élèves, le petit Haïtien pourra manger à sa faim et fréquenter l'école. Disputes, réconciliations... L'organisation de cette "opération" n'est pas facile ! Mais la première lettre de Marcellin les réconcilie vite...

Mon avis : lu en cinquième, m'avait beaucou plu ! Après avoir lu ce livre, on a envie d'aider toute la planète ^^

Samedi 1er juillet 2006

Quatrième de couverture : Ils sont au moins cinquante, les Diables Noirs. C'est une vraie bande d'ados et Nicolas rêve d'en faire partie. Pour cela, il doit dérober la montre du lutin sonneur dans le clocher de l'église. Mais cette montre... n'est-elle pas ensorcelée ? Un voyage dans le temps... hors de notre temps.

Mon avis : une histoire complètement déjantée, pleine de rebondissements et de suspense. Fantastique dans tous les sens du terme !

Samedi 1er juillet 2006

Lucien Cuvert ne supporte plus que l'on se moque de son nom. Avec l'un de ses amis, il imagine un stratagème : ils vont échanger leurs noms... pas mal de quiproquos vont en découler, et à la fin Lucien Cuvert se rendra compte qu'on peut l'apprécier pour ce qu'il est, et fera de son ancien handicap un atout. Très drôle, des personnages hauts en couleur, bien ficelé, et une chouette morale ^^

Samedi 1er juillet 2006

Résumé : Benjamin le petit frère de Sophie est décédé, tué par un chauffard : la famille est aussi heurtée de plein fouet. Leur vie est bouleversée. Ce récit décrit avec beaucoup d'intensité, de réalisme, l'état d'âme et le comportement de ces personnages profondément blessés.

Mon avis : absolument pathétique ! Un concentré de douleur... oui celui-là m'a arraché des larmes... je ne le conseille pas vraiment, vraiment trop triste à mon goût... :s mais c'est indubitablement une histoire très forte !

Samedi 1er juillet 2006

Quatrième de couverture : Quel est ce mystérieux fil à retordre que Gégé-La-Flemme donne à la maîtresse, alors qu'il n'a pas de fil sur lui ? Pourquoi Dieu ne serait-il pas une fille ? Pourquoi les vaches ne pondent-elles pas d'½ufs ?
Quarante-deux histoires cocasses et ahurissantes où les mots s'emballent et dérapent, pour notre plus grand plaisir.

Mon avis : Des histoires très imaginatives. D'autres exemples : pourquoi la Joconde sourit-elle ? A quoi pense le penseur de Rodin ? A quoi sert une machine à applaudir ? Que se passerait-il si la bronzade était interdite sur les plages ? Que faire si une partie de cache-cache dure indéfiniment ? Quel est le poids des mots ? etc. Complètement décalé. HILARANT !!!

Samedi 1er juillet 2006

Quatrième de couverture : Epicier à 10 ans ! Double Martin n'imaginait pas devoir tenir la boutique de M. Termite lorsqu'il pousse la porte de l'épicerie pour tenter de gagner un impossible pari. Les affaires sont difficiles, surtout quand arrive une cliente indésirable : Poison Rose, la pire ennemie du garçon.

Mon avis : Deux pires ennemis vont devoir s'associer pour sauver de la faillite l'épicerie d'une vieil homme malade, et vont par la même occasion s'occuper de ses chagrins d'amour, lui redonner confiance en lui... enfin, les deux héros apprendront à s'apprécier mutuellement ^^ une histoire drôle, tendre et pleine d'action !

Samedi 1er juillet 2006

.

Voilà une série de tout petits romans à lire tout seul dès le CP (ou à se faire lire plus jeune encore) : les aventures de Petit-Féroce, un petit homme préhistorique !

C'est superfacile à lire, c'est très drôle et il y a pas mal d'illustrations. Un très chouette souvenir de gamine pour moi en tout cas, conseillez-le à vos petits frères et soeurs, ils vont adorer !

Alors dans la collection, il y a : Petit-Féroce et sa famille, Petit-Féroce et ses amis, Petit-Féroce va à l'école, Petit-Féroce part en vacances, Petit Féroce contre les Marmicreux, Petit-Féroce est un champion, Petit-Féroce contre le monstre des neiges...etc. Je me souviens que mon histoire préférée parlait de pierres de lune... ah souvenirs souvenirs ^^

Mardi 25 juillet 2006

Quatrième de couverture : Antoine a beau être diplômé d'araméen, de biologie et de cinéma, il n'en est pas plus heureux. Et, selon lui, ce sont précisément son intelligence et sa lucidité qui lui gâchent l'existence. Aussi décide-t-il d'arrêter de penser. Il envisage d'abord de devenir alcoolique, mais, dès le premier verre, il sombre dans un coma éthylique. Il s'intéresse ensuite au suicide, mais la mort ne l'attire décidément pas. Reste l'acte ultime : la crétinisation. Loin de tout moralisme, avec humour et détachement, Martin Page pointe les contradictions contre lesquelles nous nous battons tous, pour peu que nous tentions de réfléchir.

Mon avis : Heureux les simples d'esprit ? Un très bon livre qui permet de réfléchir un peu sur la relation entre bonheur et intelligence, et qui critique surtout la société de consommation... intéressant mais pas prise de tête pour un sou, avec des personnages hauts en couleur, et de jolies phrases à noter au passage. Je regrette un peu la fin : le dénouement est amené par une péripétie complètement invraisemblable, je trouve ça un tantinet facile de la part de l'auteur... et l'extrême fin ne m'a pas parue très claire :s Il n'empêche que je trouve ce livre très bien : court (125 pages), facile à lire, toujours drôle et pas si léger que ça... recommandé !

La citation :
"Les pots d'échappement diffusaient leurs polluants comme les pollens d'une nouvelle ère, ensemençant dans les piumons des Parisiens et des touristes la future flore d'une civilisation malade."

Mardi 25 juillet 2006

Résumé : Oscar a dix ans et il vit à l'hôpital. Même si personne n'ose le lui dire, il sait qu'il va mourir. La dame rose, qui le visite et " qui croit au ciel ", lui propose, pour qu'il se sente moins seul, d'écrire à Dieu.

Mon avis :
pas mal du tout... un peu triste forcément (vu le sujet, c'était inévitable :s) mais aussi plutôt amusant à de nombreuses reprises : Touchant de voir la façon dont Oscar considère sa mort prochaine, sa capacité à profiter de ses derniers moments m'a bluffée, et j'admire aussi la psychologie de la dame rose... un peu familier, un peu trop simple par moments, mais c'est parce que le narrateur a 10 ans, et c'est un livre pour jeunes (dès la 5ème), et puis ça a son charme aussi... très philosophique en tout cas, cela fait réfléchir à pas mal de choses !

Vendredi 28 juillet 2006

ATTENTION CHEF D'OEUVRE !


(on va dire que j'espère que je me suis pas fait ch... - que je n'ai pas perdu mon temps à le taper pour RIEN...

Mon avis :
MAGNIFIQUE. Un livre de 480 pages à qui on pourra reprocher quelques longueurs un brin fastidieuses (de sombres histoires d'espionnage - le côté "politique" dirai-je - ont été un peu trop développées à mon goût, alors qu'elles étaient loin d'être essentielles), mais ce léger défaut s'efface vite face au génie qu'on sent dans ce livre. L'histoire, captivante, est absolument pathétique (le livre est composé de 5 parties et la dernière s'intitule "au coeur du malheur", c'est dire !), les injustices sont partout et révoltent l'impuissant lecteur qui ne sait pas forcément comment réagir devant tant d'abominations : viols, meurtres, séparations... du coup le moindre rayon de soleil emmène ledit lecteur dans une jouissance infinie ^^ ! Le style porte tout ceci d'une manière particulièrement intense et ce livre nous amène à réfléchir sur des sujets essentiels et très variés : quel est le prix d'une vie humaine, de la liberté, jusqu'où peut-on se révolter, que penser du suicide... ? Quand on a fini ce livre on prend peut-être un peu plus conscience de l'immense chance que nous avons et on aime le soleil infiniment (j'aimerai le voir maintenant, dommage il fait nuit) Vraiment un livre bouleversant, qui par certains aspects m'a fait penser à 1984_ (un système impitoyable, pas de liberté, interdiction de penser, d'aimer...) mais en plus fort, en tellement plus proche du peuple, donc de nous, de nos sentiments... A LIRE A TOUT PRIX (et mauvaise nouvelle vous risquez de galérer car il est épuisé chez l'éditeur...)


Info : roman écrit en 1956 (traduit du grec en 1965), et l'auteur dans son Prologue écrit à son sujet : "Je l'ai écrit il y a peu d'années, au cours d'un période très sombre de notre vie." Il est évident que c'est la Seconde Guerre Mondiale qui lui a inspiré ce livre : il y a d'ailleurs des passages du livre qu'on ne peut s'empêcher de rapprocher avec la vie dans les camps de concentration...

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

"Lire de bons livres vous empêche d’apprécier les mauvais." Shaffer & Barrows

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast