Vendredi 1er mai 2009

Quatrième de couverture : Un homme se penche sur son passé : il revoit le moment précis de son existence où, renonçant à sa vie de libertin, il plonge éperdument dans le monde du savoir.
Un vieux professeur et sa femme assistent, complices, à la naissance de cette "ardente curiosité" qui a tous les caractères de la passion charnelle : ils la partageront avec lui jusqu'à brûler eux-mêmes dans l'enfer de la passion.
"Le livre le plus puissant, le plus tragique, le plus humain que Zweig ait écrit." (Romain Rolland).

Mon avis : eh bien, j'ai beaucoup de chance en ce moment, je suis tout à fait comblée par les styles merveilleux que j'ai la chance de lire... Zweig nous donne ici une superbe analyse psychologique de ces personnages, de cette fascination trouble d'un élève envers son professeur et vice-versa... magnifique description d'une relation maître-élève, ambiguë et subtile, tout comme le héros, on est charmé par ce professeur charismatique et mystérieux... et je le répète encore et toujours, le style de Zweig mon dieu, un délice.... merci Maxence de m'avoir plus ou moins "forcée" à lire ce livre que je place aujourd'hui aussi haut dans mon cœur que la splendide "Lettre d'une inconnue" !

Citation : "Comme par un coup de magie, j'avais, en une heure de temps, renversé le mur qui jusqu'alors me séparait du monde de l'esprit et je me découvrais, moi, passionné par essence, une nouvelle passion qui m'est restée fidèle jusqu'à aujourd'hui : le désir de jouir de toutes les choses de la terre par le truchement de l'âme des mots."

Mardi 5 mai 2009

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/lelibraire.jpgQuatrième de couverture :
- Vous l'avez lu ?
- Oui, dit le libraire.
- Moi aussi, répondit le jeune homme.
Le libraire lui sourit. Le jeune homme prit confiance :
- Mais je l'ai offert à quelqu'un... à qui je n'aurais pas dû l'offrir.
- C'est difficile d'être sûr de ces choses-là, répondit le libraire.
- Oui, dit le jeune homme. Ne désespérez pas, dit encore le libraire. Certains livres sont à retardement...

Mon avis : un livre que j'avais envie de lire depuis bien longtemps et je ne suis pas déçue, c'est un bijou ! Le style paraît très simple au premier abord, mais il a du charme, il est très poétique. J'ai été complètement subjuguée par ce personnage de libraire solitaire, plein de doutes, de peurs, mais aussi de principes amusants et parfois farfelus... ce livre n'a pas une narration suivie, il ne raconte pas vraiment une "histoire" comme on en a l'habitude, c'est simplement une immersion complète dans l'univers de cette libraire utopique mais en même temps si humaine, au fur et à mesure on découvre les petites habitudes du libraire, ses pensées, ses amours, ses relations très particulières avec ses clients (qui sont si divers !), ses livres, Dieu... un livre qui fait rêver dans tous les sens du terme, d'abord parce qu'on aimerait que cette librairie existe, mais aussi parce que les passages fantastiques nous permettent vraiment de nous évader avec le sourire ! Je pense que le libraire, ce héros unique en son genre, va me hanter encore pas mal de temps, j'ai hâte d'acheter ce livre pour le garder avec moi !

Vendredi 8 mai 2009

http://bouquins.cowblog.fr/images/divers/Budreadingbygaby14link.jpgPour célébrer mon récent déménagement sur cowblog, (et aussi parce que j'en avais envie !), je vous propose ce questionnaire, "autoportrait d'une lectrice", que je trouve très sympathique et qui circule de blog en blog depuis quelques mois...
Le principe : répondre à toutes les questions et en rajouter une. J'ai pas mal fouillé (avec pour mot-clé dans google : "autoportrait d'une lectrice") pour trouver les questions supplémentaires ajoutées au fur et à mesure par les internautes.

Répondez-y vous aussi, ajoutez votre question et revenez me le dire pour que j'ajoute ma réponse à votre nouvelle question !

1) Plutôt corne ou marque-page ?
Marque-page ! Corner un livre, quel sacrilège !

2) As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?
Oui, mais c'est assez rare et j'oriente mes bienfaiteurs la plupart du temps, souvent quand un livre récent m'intéresse, mais qu'il n'est pas dispo en bibliothèque et qu'il est cher, je m'arrange pour me le faire offrir ;-)

3) Lis-tu dans ton bain ?
Non, pour la bonne raison que je n'ai pas de baignoire. J'aimerais essayer un jour, mais j'aurais peur de mouiller le livre, et puis s'il est passionnant, je risque de rester dans l'eau jusqu'à ce qu'elle soit froide !

4) As-tu déjà pensé à écrire un livre ?
Certes. Et c'est un projet qui me tient à coeur, mais que je ne chercherai pas à mettre sérieusement en exécution avant quelques décennies je pense !

5) Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?
Ah, dans certains cas c'est génial, avec des séries comme "Harry Potter", "A La Croisée des Mondes", "Peggy Sue", j'ai connu de très belles émotions de lecture. Mais maintenant j'admets que j'évite un peu de m'embarquer dans des séries, car c'est trop "accaparant", cela mange un peu le temps pour des livres différents. Souvent, j'ai l'impression que les séries qui n'en finissent pas, c'est un peu une arnaque (exemple : "Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire") Il y a cependant des séries que je suis sûre de lire un jour (ou du moins je les commencerai), comme "Millenium", "Les Quêtes d'Ewilan" (eh oui, ça contredit ce que j'ai pu dire récemment !), La Saga des "Malaussène"...

6) As-tu un livre culte ?
Quand on me dit comme ça "livre culte", le premier qui me vient à l'esprit c'est Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde, mais cette réponse est très réductrice et c'est injuste pour tous les autres livres que j'ai autant aimés que celui-ci, et il y en a !

7) Aimes-tu relire ?
Oui, même si cela a un peu tendance à me culpabiliser... je relis souvent "sans faire exprès", c'est-à-dire que je regarde ma jolie bibliothèque, je prends en main ce livre que j'ai tant aimé, je me dis que je vais relire le début, ou un passage, et je me retrouve à nouveau plongée dedans, et je le relis en entier !

8) Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs des livres qu'on a aimé ?
Pour moi, rencontrer un auteur que j'ai aimé, ça équivaut ni plus ni moins à se retrouver face à une divinité... ça peut donc sembler merveilleux, mais ça me met surtout dans tous mes états, le seul auteur à qui j'ai adressé la parole est Delphine de Vigan, et j'étais extrêmement impressionnée, alors que je n'ai lu qu'un seul livre d'elle... alors je n'imagine même pas ma réaction si je devais parler à Amélie Nothomb par exemple ! Je resterais sans voix face à elle, et je me rendrais ridicule...

9) Aimes-tu parler de tes lectures ?
Héhé à votre avis ? ;-) cependant, j'aime avoir un peu de temps pour sortir du livre, et je détesterais par exemple qu'on me saute dessus quand je viens de finir un livre et qu'on me dise : "alors alors ???" (idem quand je sors du cinéma ^^) Quand je finis un livre, je souffle un peu, voire beaucoup, et je donne tranquillement mon avis sur mon blog...

10) Comment choisis-tu tes livres ?
D'un tas de façons! Je puise bien sûr énormément dans mes nombreuses listes d'attente, et mes anthologies, je note aussi très régulièrement les références de livres qui me tentent que je vois sur des blogs ou dans des magasines... je fouine dans les libraires et les bibliothèques, j'aime parfois choisir un livre au hasard qui a l'air bien mais dont je n'ai jamais entendu parler... et puis, j'écoute aussi les conseils de mes amis !

11) Une lecture inavouable ?
Oh ben, je crois pas. Quand je lis certains romans "pour la plage" comme on dit, il m'arrive de culpabiliser sur le coup car je me dis que ce temps de lecture aurait été mieux employé à lire autre chose. Mais après, je me dis qu'au moins, je peux critiquer en connaissance de cause si je n'ai pas aimé !

12) Des endroits préférés pour lire ?
Mon lit dans ma chambre universitaire, le canapé du salon chez mes parents, et l'été, bonheur suprême : lire dans le hamac ou la balancelle dans le jardin !

13) Un livre idéal pour toi serait ?
Il n'y en a pas. Un livre idéal, du genre un livre parfait ? Mmh ça serait triste, je suppose que je ne parviendrais pas à m'en détacher et tous les autres livres me paraîtraient moins bien du coup...

14) Lire par dessus l'épaule ?
J'aime le faire (dans les transports en commun surtout, cela me frustre quand je ne parviens pas à connaître le titre du livre qu'un inconnu est en train de lire), mais j'ai horreur qu'on le fasse quand c'est moi qui lis !

15) Télé, jeux vidéos ou livres ?
Livres, et ordinateur.

16) Lire et manger ?
Quand j'étais petite, je voulais lire à table, on me l'a sévèrement interdit et depuis je n'ose plus le faire, même quand je suis seule, et quand exceptionnellement j'ose le faire, eh bien je me rends compte qu'au bout de 5 minutes, j'arrête de manger pour me plonger complètement dans le livre.

17) Lecture en musique, en silence, peu importe ?
En silence de préférence, mais je peux m'accommoder d'un bruit de fond (conversation, télé, musique en sourdine...) si le livre est assez prenant et que je suis concentrée/pas trop fatiguée.

18) Lire un livre électronique ?
Sur certains points, cela serait plus pratique, mais je suis bien trop attachée au papier, à l'objet livre, à sa couverture, au fait de tourner les pages, à la satisfaction de voir mes étagères pleines, pour m'intéresser à ce truc...

19) Un livre vous tombe des mains : le lisez-vous jusqu'au bout ?
ça dépend : si c'est un livre pour les cours, j'essaie de me forcer. Et si c'est un "classique" ou un livre que quelqu'un en qui j'ai confiance m'a recommandé avec ferveur, je vais me remettre en question, me demander pourquoi je ne l'aime pas, et faire un effort aussi. Mais sinon, je laisse tomber.

20) Le livre que vous ne pouvez pas voir en peinture ?
Un livre dont j'avais entendu beaucoup de bien et que je n'ai pas fini tellement je l'ai trouvé inintéressant : La Nostalgie de l'Ange d'Alice Sebol. Grosse déception !!!

21) Le livre : un objet sacré ou un objet fait pour vivre ?
Un objet sacré fait pour vivre ^^ j'ai une relation "sacrée" aux livres, cela me fait très mal au coeur quand je vois qu'on abîme un livre et j'ai tendance à considérer certains auteurs comme des dieux... cependant, il existe de mauvais livres, et quand j'aime un livre, j'aime le trimballer avec moi partout, le tripoter, dormir avec, le prêter éventuellement, quitte à ce qu'il s'use un peu... mais cette usure est alors une marque d'amour !

22) Le premier livre qui a déclenché votre passion pour la lecture (du moins le premier dont vous vous rappelez)
peut-être Les Malheurs de Sophie, de la Comtesse de Ségur, je me souviens qu'à l'époque où j'apprenais à lire, ma mère me le lisait, puis je l'ai lu par moi-même en entier, et j'ai enchaîné avec d'autres livres du même auteur. J'ai tellement aimé ce livre que je l'ai en plusieurs éditions !

23) Quelles sont vos petites manies autour de la lecture ?
- le fait de tenir ce blog déjà ^^ je ne pourrais pas m'en passer, si je n'ai pas de connexion internet pendant quelques jours, j'écris mon avis dans un cahier pour le recopier ici ensuite
- j'essaie d'utiliser toujours le même marque-page (je vous le présenterai un jour ^^), quand je le perds (et je le perds souvent) je suis très contrariée
- si je veux recopier un passage d'un livre, et que je ne peux/veux pas le faire immédiatement, j'entoure le numéro de la page au crayon de papier.
- depuis quelques années, je ne lis plus jamais plusieurs livres en même temps.
- je n'aime pas commencer un livre quand je sais que je n'aurais pas plusieurs heures d'affilée pour m'y consacrer.
- je déteste qu'on abîme un livre devant moi !
- avant de commencer un livre, je le transporte un peu partout avec moi, je ne me couche pas sans emmener un livre sur ma table de chevet, même si je suis sûre que je ne lirai pas au lit ! Le matin quand je me lève, le livre me suit, et ce manège peut durer plusieurs jours avant que j'entame le livre ^^
- ... et sans doute d'autres qui ne me viennent pas à l'esprit là !

24)  De quel personnage de roman aimeriez-vous avoir la vie et pourquoi ?
Question très très difficile ! Bizarrement, les héros qui me marquent le plus sont ceux qui, d'un côté, me ressemblent, mais de l'autre, ont moins de chance que moi, et je n'aimerais pas avoir leur vie (exemples : Catherine Earnshaw dans Les Hauts de Hurlevent, le héros d'un homme qui dort de Pérec, May dans La Hors-Venue de Marie Brantôme)... si je trouve une meilleure réponse à cette question, j'éditerai cet article XD

25) Livre de poche ou broché :
Plutôt livre de poche, parce que c'est moins lourd, plus maniable, plus petit (j'ai un gros problème de place chez moi !) et moins cher. Avoir une bibliothèque pleine de livres de luxe ne me fait pas spécialement rêver, j'aurais trop peur de les abîmer, et je n'oserai pas me les approprier.

Et je rajoute ma question :

26) Etes-vous plutôt adepte des librairies ou des bibliothèques ?
Plutôt des bibliothèques, j'en fréquente 4, et la plupart des livres que je lis sont des livres empruntés. Tant de livres disponibles gratuitement, c'est génial, j'ai parfois l'illusion que tous les livres de ma bibliothèque préférée m'appartiennent en quelque sorte ! Mais j'aime aussi beaucoup flâner dans des librairies et quand j'ai vraiment aimé un livre, je me l'offre souvent par la suite.


Réponses à des questions supplémentaires trouvées après :

27) Es-tu pour le partage des livres ou préfères-tu une bibliothèque séparée de la personne avec qui tu vis ?
Les personnes avec qui je vis ne lisent pas, donc la question ne se pose pas. Je prête volontiers mes livres en général (faut juste penser à me les rendre et pas les abîmer), si je vivais avec un lecteur/une lectrice mes livres seraient en libre service je suppose, mais si mon colocataire lit de la merde, je préfèrerai qu'il la garde dans son coin.

28) As-tu des livres dédicacés ? No et moi, de Delphine de Vigan (remember, le seul auteur à qui j'ai osé parler). Sinon dans un carton dans le grenier de ma grand-mère j'avais retrouvé quelques livres pas connus (et qui ne m'attirent pas trop je dois dire) dédicacés par leurs auteurs, mais je n'ai pas du tout les noms en tête là, en fait j'en parle dans cet article (lien à venir, faut que je retrouve ^^)

Vendredi 8 mai 2009

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/lareligieuse-copie-2.jpg~> CHALLENGE ABC 2009, lettre D - 6ème livre lu <~

Quatrième de couverture :
Publié sans nom d'auteur, interdit il y a quelques années au cinéma, La Religieuse fait toujours scandale ; or, ce livre, disait Montherlant, "est à peine licencieux et n'est pas du tout frivole mais au contraire très grave ".
Inspiré par une histoire vécue, Diderot imagine que la religieuse Suzanne Simonin raconte ses mésaventures en 1760. Spoliée de sa dot, elle séjourne dans trois couvents successifs. La première Supérieure est cupide, la deuxième est ascétique, la troisième est d'une sensualité éperdue qui fait vivre tout le couvent en fête. Diderot décrit ce qui arrive lorsqu'on contredit "la pente générale de la nature ".
" Je ne crois pas qu'on ait écrit une plus effroyable satire des couvents "
, disait-il. La Religieuse est aussi et surtout une chaleureuse apologie de la liberté individuelle.

Mon avis : ah, j'ai préféré ce roman à Jacques le Fataliste ! L'"apologie de la liberté individuelle", comme le dit la quatrième de couverture, on la sent vraiment bien dans ce bouquin, ce qui est extraordinaire, c'est que Suzanne est déterminée, elle ne se résigne jamais, et cependant son désir de ne pas être nonne ne se justifie pas par l'athéisme (elle est au contraire très pieuse) ou par un amoureux comme je m'y attendais, il est seulement dicté par son désir de liberté, et je trouve ça, osé et vraiment bien pour l'époque d'affirmer un truc pareil, je trouve que dans ce sens, on peut considérer que ce livre est très moderne... à part ça, il nous apprend aussi pas mal de trucs, perso je ne m'étais jamais vraiment demandé ce qui pouvait bien se passer dans les couvents, et là on a de quoi faire, j'ai beaucoup aimé les réflexions de Diderot sur la violence et la cruauté qui peuvent déchaîner les religieuses, horreurs qui s'expliquent par le fait qu'elles ont une vie moins divertissante que le commun des mortels... ça m'a fait un peu penser aux Japonais aujourd'hui, je développerai si ça intéresse quelqu'un, sinon laissez tomber ^^ L'héroïne est peut-être un peu trop candide, ça m'a parfois un peu agacée, son côté "je n'entends rien au langage des sens" quand elle était avec la troisième mère supérieure, j'avais envie de lui dire eh oh, on me la fait pas à moi, mais ça reste réaliste, c'est peut-être moi qui suis dévergondée ! :p Et puis, détail évident mais non des moindres, c'est écrit dans un beau style que j'ai trouvé trèès agréable :D

Dimanche 10 mai 2009

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/unsilongchemin.jpgL'été de mes 14 ans (je rappelle à mon aimable population que j'en ai 19 à présent), j'ai fouiné dans la bibliothèque de ma grand-mère, qui (hélas) apprécie grandement tout un tas de romans à l'eau de rose. Et j'ai donc découvert sa collection de bouquins de Danielle Steel... Un si long chemin est le premier que j'ai lu de cet auteur, et je me souviens que sur le coup, il m'avait vraiment plu. Alors, j'en ai lu d'autres de cet auteur, peut-être 5 ou 6, mais je me suis très vite lassée, parce que bon sang, ce que ces livres sont agaçants en fait ! Ils sont très répétitifs, c'est toujours l'histoire d'une jeune femme abîmée par la vie qui finit invariablement, après avoir vécu bien des horreurs, par rencontrer un prince charmant -_-
Cet aprèm, j'ai relu en diagonale Un si long chemin (c'est-à-dire que j'ai relu le début, quelques pages au milieu, et la fin). J'ai trouvé ça terriblement culcul. La démarche de l'auteur est tellement grossière, tellement visible : pendant les trois quarts du bouquin, le lecteur (ou plutôt la lectrice) est censée s'apitoyer sur le sort de la pauvre petite héroïne si parfaite à qui il arrive plein de misères, mon dieu que c'est injuste et pathétique ! Et à la fin, la lectrice est censée s'extasier parce que la pauvre petite héroïne atteint enfin le bonheur qu'elle méritait depuis le début ! La lectrice est contente, décrète que Danielle Steel est un grand auteur et achète à la pelle tous ses autres bouquins, et elle ne sera pas déçue vu qu'ils sont tous construits selon le même schéma, le tout dans un style très passe-partout.
Bref, beurk. Un si long chemin est mon "préféré" de cet auteur parce que c'est le premier que j'ai lu, et à l'époque on va dire que j'étais très bon public. Mais chercher à comparer les best-sellers de Danielle Steel à de la littérature, c'est comme chercher à comparer un mauvais téléfilm à un chef d'oeuvre du septième art.... inconcevable ! Je pense que la quatrième de couverture vous permettra tout à fait de voir le genre d'histoire, et le ton utilisés par l'auteur. Je trouve ça complètement bidon. Qu'en pensez-vous ?

Quatrième de couverture :
Pour Gabriella, la vie est un cadeau empoisonné. Depuis toujours sa mère la déteste et la bat, tandis que son père feint d'ignorer les brutalités qu'elle subit. A six ans, elle n'attend plus qu'une chose : le coup fatal qui lui apportera la délivrance. Mais les années passent et la haine de sa mère s'accentue en même temps que ses souffrances, d'autant plus que son père les a définitivement quittées. Sa terreur est à son comble le jour où elle est abandonnée dans un couvent. Cet univers strict et feutré devient pourtant un havre de paix pour Gabriella. Enfin loin de sa mère, il n'y a plus ni sévices ni humiliations. Le bonheur se cache-t-il derrière le lourd portail de la maison de Dieu ?

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

"Lire, c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas." Victor Hugo

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast