Mardi 13 mars 2007

Un chef d'oeuvre !!!

Quatrième de couverture : A Brooklyn, en 1947, Stingo, jeune écrivain venu du Sud, rencontre Sophie, jeune catholique polonaise rescapée des camps de la mort. A la relation de la rencontre du jeune homme avec l'amour, se superposent la narration du martyre de Sophie, l'évocation de l'univers concentrationnaire et de l'holocauste nazi. Les deux veines, autobiographique et historique, irriguent en profondeur ce roman et fusionnent en une émouvante parabole sur l'omniprésence du Mal, symbolisé par l'horreur nazie, mais aussi par l'esclavage et le racisme brutal ou larvé de la société américaine, l'intolérance à tous les degrés, la férocité de la lutte de l'homme pour la vie ou la survie la plus élémentaire.

Mon avis : Merveilleux pavé de 920 pages poignant, et captivant au plus haut degré... Ce que le résumé ne dit pas : Sophie est la petite amie d'un juif américain exubérant et assez fou, Nathan. La chose qui l'a le plus traumatisée n'est expliquée qu'à la toute fin du livre, mais ça vaut amplement la peine d'aller jusque-là !... Autre chose capitale : tout le roman, narré par Stingo, est très fortement imprégné de la vie sexuelle de celui-ci (et surtout de son absence de vie sexuelle, on assiste donc à l'évocation de ses fantasmes et autres séances d'onanisme...) Cela peut être un peu troublant et déroutant au début, personnellement je ne m'y attendais pas du tout, mais on va dire que cela ne l'en rend que plus humain et attachant... de plus il faut préciser que le style, tout du long, est MAGNIFIQUE, et m'a vraiment impressionnée... une oeuvre forte, intense, très agréable à lire. Je vous conseille absolument de lire ce livre !

Film : avec Meryl Streep dans le rôle de Sophie, c'est un chef d'½uvre. A la hauteur du livre, vraiment.

Jeudi 15 mars 2007

La suite du Journal de Bridget Jones

Quatrième de couverture : "Hourra ! Finies, les années de solitude. Depuis quatre semaines et cinq jours, entretiens relation fonctionnelle avec adulte mâle, prouvant par conséquent que je ne suis pas paria de l'amour comme craint précédemment."

Voici la suite tant attendue de l'irrésistible journal de Bridget Jones, la célibataire la plus drôle de la planète. Où elle découvre à quel point l'important n'est pas de trouver un prince charmant, mais surtout de le garder !

Nous retrouvons les tribus de copines, les Célibattantes et les Mariées-Fières-de-l'Être, les parents à côté de la plaque... et ses éternelles bonnes résolutions (perdre au moins cinq kilos, arrêter de fumer et de boire du chardonnay), qui font de cette aventurière des temps désespérément modernes notre névrosée préférée.

Mon avis : j'ai bien aimé mais je le trouve moins bien que le premier... Bridget me semble moins naïve, moins "accro" aux mecs, sa vie sentimentale est moins mouvementée, et s'il n'y avait pas eu ses aventures en Thaïlande (très drôle cet épisode par contre), j'aurais trouvé le tout plutôt plat... enfin on retrouve le style du Journal de Bridget Jones, et si on a bien aimé le premier, ça vaut quand même le coup de lire cette suite, pour savoir ce qui arrive à Bridget... mais je dois avouer qu'à cause des défauts mentionnés ci-dessus, j'ai été plutôt déçue.

Film : (infos ) pas encore vu...

Mercredi 21 mars 2007

Graou j'ai été victimisée par nyenna,
la gentille proprio de jailu, un chouette blog de bouquins
(et ma référence en matière de pièces de théâtre)

[EDIT] j'ai également été la victime de livre4ever... merci ! =)

[EDIT N°2] 3ème victimisation opérée par bookinons...
avec des questions en plus, j'édite donc cet article en conséquence !

[EDIT N°3] une 4ème victimisation de la part de leslivres01, avec un nouvel article ici du coup (celui-ci risque de devenir trop long ^^)


5 stars masculines :

Mon Peter Pan, qui est une star à mes yeux <3
Tim Burton, parce que tout ce qu'il fait (et que je connais du moins) est magique
Oscar Wilde, parce qu'il a un cynisme charmant et une classe infinie
Bernard Werber, à cause des Fourmis, des Thanatonautes et du reste que j'ai lu et aimé :p
Bénabar, parce qu'il est drôle et gentil et sautillant en concert

5 stars féminines :
Bebe, une chanteuse espagnole géniale et que j'ai eu la chance de voir en concert ^^
Vanessa Paradis, ne serait-ce que pour le film Elisa que j'adore.
Merle Oberon, magnifique dans MON film cultissime : les Hauts de Hurlevent...
Olivia Ruiz, parce qu'elle est marrante, et j'admire sa chorégraphie de cheveux sur scène !
Edith Piaf parce que j'aurais adoré lui dire à quel point son Hymne à l'Amour me colle des frissons...

Te souviens-tu du premier livre que tu as lu ?

Euh non...vraisemblablement mon manuel de lecture en CP...
sinon, des "j'aime lire", et une version simplifiée des Malheurs de Sophie
qui m'avait marquée, et que j'avais lue très jeune... des oui-oui aussi ^^

Est-ce qu'un livre t'a particulièrement marqué ?

Un seul ? Pas possible ! Le Portrait de Dorian Gray, d'Oscar Wilde,
et Jane Eyre de Charlote Brönté. Les Harry Potter aussi...

A quel moment de la journée lis-tu ?

Il n'y a pas vraiment de règle, ça peut être dans mon lit le soir mais plus trop
maintenant, dans le car matin et/ou soir, aux toilettes, entre les cours...

Quels sont tes écrivains préférés ?

Trop dur... peut-être Oscar Wilde, Werber et Maupassant...

Lis-tu plusieurs livres en même temps ?
Avant ça ne me gênait pas mais c'était parfois vraiment le bazar alors
maintenant j'évite au maximum, je préfère être à fond dans un seul livre à la fois.

Depuis quand aimes-tu lire ?

Depuis que je sais lire... et avant ma mère me lisait des histoires
et j'avais hâte de savoir les lire moi-même.

En combien de temps lis-tu un livre ?
Cela dépend de la taille du livre, de mon enthousiasme et de mon temps disponible (mais je peux lire une partie de la nuit en cas de chef-d'oeuvre). Entre quelques heures et 3 semaines à peu près...

As-tu déjà lu un livre dans une langue autre que la tienne ?
Oui, le sixième tome de Harry Potter.

Quels sont tes projets de lecture pour ces vacances d'été ?
Oh là là... surtout des classiques, des Zola, des Maupassant, des Balzac... Le rouge et le noir... des pièces de Molière, Racine, Corneille, Shakespeare... des bouquins piochés dans la Liste et dans ma liste d'attente... il y a de quoi faire !

MES VICTIMES :

maybeyou
the best blog all around the world (avec b0uquins ;o)
LA référence en matière de citations, avec plein d'images de Final Fantasy en plus !

light-the-way01
un blog qui rassemble les haïkus de notre amie Pilla =)

aileapart
une somptueuse mine d'images...

fandeslivres
le 1er blog littéraire que j'ai connu après le mien, discret mais régulier, à voir !

exxlibris
des lectures originales avec des fiches détaillées, et une proprio très sympa :p



A vous de jouer le jeu, ou pas !

Samedi 31 mars 2007

Résumé : Partisan de la position allongée, Oblomov ne trouve le bonheur que dans le sommeil. Ni son ami Stolz, incarnation de l'énergie et de l'esprit d'entreprise, ni la belle Olga ne parviendront à le tirer de sa léthargie. Entreprendre et aimer sont décidément choses trop fatigantes. Grand roman de m½urs, Oblomov offre une satire mordante des petits fonctionnaires et des barines russes. La première partie du texte est irrésistible de drôlerie, décrivant les multiples tentatives toutes vouées à l'échec d'Oblomov pour sortir de son lit. La profondeur du roman et la puissance du personnage n'ont pas échappé à des philosophes comme Levinas. L'inertie du héros est moins une abdication que le refus farouche de tout divertissement.


Mon avis : un livre qui m'a touché bien plus qu'il n'aurait dû pour des raisons personnelles, et que j'ai vraiment aimé. Il y a des passages très drôles, avec des scènes qu'on imaginerait bien jouées au théâtre. Et pourtant, ce livre est fondamentalement déprimant, puisqu'on assiste à la la déchéance lente et inéluctable d'un homme aussi attachant que désespérant... j'ai vraiment été captivée, et bien que je connaissais la fin avant d'avoir commencé, je n'ai pas pu m'empêcher d'espérer... Oblomov prône si bien la paresse que parfois on se demande s'il n'a pas raison, mais la fin nous montre bien cependant que la paresse est une chose trèèèès dangereuse, du moins c'est mon interprétation ! Ce livre est aussi ma rencontre avec la littérature russe, et j'ai donc bien envie de continuer sur cette voie...

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

"Lire, c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas." Victor Hugo

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast