Samedi 9 juin 2007




OEUVRE AU PROGRAMME DU BAC



Impossible de résumer, c'est un recueil poétique. Sections étudiées en cours : "Les planches courbes" (poème en prose), "La Maison Natale" (composée de 12 poèmes) et "Le Leurre des Mots" (2 longs poèmes)

Ces poèmes paraissent généralement assez incompréhensibles à la première lecture, et sans explications ultérieures je serai certainement passée à côté de bien des textes. Mais même sans comprendre bien (eh oui "l'herméneutique est difficile" lol), on peut être séduit par l'atmosphère qui se dégage de ces poèmes, personnellement mes textes préférés sont les 3 premiers poèmes de la Maison Natale (1 - 2 - 3), il y a une ambiance aquatique, le personnage, perdu, erre dans une sorte de maison mystérieuse... on peut se laisser bercer par les mots sans chercher plus loin :p et si vous aviez envie de lire ce recueil, c'est sous cet angle que je vous conseillerais avant tout de le lire... il faut jouer le jeu, se laisser porter par les mots et peut-être que certains n'aimeront pas du tout, mais moi en tout cas certains poèmes m'ont vraiment touchée... (un p'tit coup de coeur pour le poème de la page 18, qu'on n'a pas étudié en cours mais que j'aime beaucoup...)

Samedi 9 juin 2007


OEUVRE AU PROGRAMME DU BAC

Chef d'oeuvre de l'Antiquité, c'est un foisonnement impressionnant de récits mythologiques, OVIDE voulait remonter des origines du monde jusqu'à son époque, et le thème principal de ces récits, est, comme le titre l'indique, la métamorphose. Les mythes gréco-romains m'intéressent beaucoup (on est latiniste ou on l'est pas ^^) alors j'ai vraiment été ravie par le contenu, je trouve que la traduction est pas mal aussi (sauf 2-3 bizarreries mais bon), donc le style aussi m'a plu.

Cependant j'avoue que j'ai un peu été rebutée à force par la façon dont les épisodes sont liés (transitions très artificielles parfois, plusieurs narrateurs, enchâssement des récits) ; on a un peu tendance à confondre les personnages, qui sont hyper-nombreux, dotés d'une généalogie compliquée, et quand un même personnage a plusieurs appellations, ce qui est très fréquent, alors là il faut vraiment s'accrocher pour ne pas perdre le fil... de plus, (et après j'arrête avec les points négatifs promis ^^) il y a des épisodes pas franchement passionnants (je pense au combat des Lapithes et des Centaures, pendant lequel on subit l'énumération des 53 Centaures, assez indigeste comme passage :s)

MAIS certains épisodes qui rattrapent amplement ces défauts : ne manquez pas de lire tout ce qui concerne Orphée ; j'ai adoré aussi l'histoire d'Atalante et Hippomène, celle de Myrrha, de Céyx et Alcyone, et enfin celle de Pygmalion : tout un tas d'histoires d'amour ! Alors même si la lecture n'est pas toujours très aisée, essayez d'en lire des extraits, ça vaut le coup :p (ce matin j'ai relu ce livre, et j'étais bien moins perdue ; j'ai vraiment pu apprécier cet ouvrage finalement !)

Mardi 19 juin 2007



OEUVRE AU PROGRAMME DU BAC


Quatrième de couverture / extrait :

JACQUES : Je ne sais si je la violai, mais je sais bien que je ne lui fis pas de mal, et qu'elle ne m'en fit point. D'abord en détournant sa bouche de mes baisers, elle l'approcha de mon oreille et me dit tout bas : " Non, non, Jacques, non... " A ce mot, je fais semblant de sortir du lit, et de m'avancer vers l'escalier. Elle me retint et me dit encore à l'oreille : " Je ne vous aurais jamais cru si méchant... mais du moins, promettez-moi, jurez-moi...
- Quoi ?
- Que Bigre n'en saura rien. "
LE MAÎTRE : Tu promis, tu juras, et tout alla fort bien.
JACQUES : Et puis très bien encore.
LE MAÎTRE : Et puis encore très bien ?
JACQUES : C'est précisément comme si vous y aviez été.

Mon avis : une oeuvre aux éléments variés, le narrateur principal interpelle sans arrêt le lecteur et bouleverse le roman traditionnel en essayant de le perdre un peu avec un tas de récits secondaires à l'intrigue principale : le récit des amours de Jacques. Le tout est intéressant, ne manque pas d'humour, mais j'avais tendance à mélanger un peu les histoires ou à en oublier certaines, et au bout d'un moment je trouvais cela un peu long. Sans doute l'oeuvre au programme que j'ai le moins aimé, même s'il y a des passages qui sont vraiment bien, comme par exemple l'histoire de Mme de La Pommeraye

Mardi 19 juin 2007




OEUVRE AU PROGRAMME DU BAC



Liste des contes :
- la Belle au bois dormant
- Le Petit Chaperon rouge
- La Barbe bleue
- Le Maître Chat ou Le Chat Botté
- Les Fées
- Cendrillon ou La Petite Pantoufle de verre
- Riquet à la houppe
- Le Petit Poucet
- Grisélidis
- Peau d'Âne
- Les Souhaits ridicules


Mon avis : c'était bien agréable de relire ces contes qu'on nous a tous raconté étant petits mais dans des versions différents, parfois très très simplifiées... j'aime bien le style de Perrault aussi =) ça peut paraître étrange d'étudier une telle oeuvre en classe de terminale alors pour "corser" un peu la tâche on a étudié un peu en parallèle les gravures de Doré qui illustrent les contes de Perrault et qu'on peut voir en ligne ici... moi j'ai trouvé ça bien sympathique, mon conte préféré est la Barbe bleue et vous ?

Lundi 25 juin 2007

Je subis une 4ème victimisation, cette fois-ci mon "bourreau" est leslivres01

-7 choses à faire avant de mourir
Etre heureuse / Avoir des enfants / Devenir un écrivain de talent /
Voyager / Apprendre à faire la cuisine / Etre une amie fidèle

-7 choses que je sais bien faire
Rouspéter / Glander / Pleurer / Faire des listes / Blablater /
Créer des comptes sur skyblog ^^ / Papouiller mon amoureux

-7 célébrités que j'admire
Oscar Wilde / Bernard Werber / Tim Burton / Charlotte
Gainsbourg / Edith Piaf / Johnny Depp / Jean-Jacques Goldman

-7 phrases que je dis souvent

"C'est dingue" / "Je t'aime" / "Certes" / "Arrête !" /
"Diantre !" / "C'est vrai ?" / "Bref". Comment ça, je parle par onomatopées ? ^^

-7 livres qui m'ont marquée

voir ICI, mais c'est abominablement injuste
de n'en mettre que 7, je proteste !

-7 prochains livres sur ma liste

Histoires Extraordinaires d'Edgar POE
Le meilleur des mondes de HUXLEY
La nuit des enfants rois de LENTERIC,
Fauteuils vacants et portes closes de MES COPINES (j'vous expliquerai lol)
Les mouches de SARTRE
Le monde de Narnia de C.S. LEWIS
Le retour du roi de J.R.R. TOLKIEN

-7 blogs que je victimise
jaimelire
citatioscarwilde
caminando
en-mon-parnasse
barzing
nebuleuse-lune
absinthe

Jeudi 28 juin 2007

Quatrième de couverture : Baudelaire avait raison : ces nouvelles sont extraordinaires.
Un homme atteint la lune en ballon, un autre transforme en or les vils métaux, les morts apparaissent pour entraîner les vivants au tombeau, les malédictions s'accomplissent.
Edgar Poe était fasciné par le rêve, le spiritisme, la métempsycose mais aussi les sciences. Il a créé un monde irréel d'autant plus envoûtant que le fantastique est peint avec logique et minutie.
Cet écrivain américain ressentit toute sa vie la perversité qui existe en tout être. L'homme est sans cesse et à la fois homicide et suicide, assassin et bourreau.
« Edgar Poe a emprunté la voie royale du grand art. Il a découvert l'étrange dans le banal, le neuf dans le vieux, le pur dans l'impur. Voilà un être complet », disait Valéry.

Mon avis :
J'ai beaucoup aimé ! Le style est vraiment impressionnant, et l'atmosphère qui se dégage de ces nouvelles est unique : fantastique par-dessus tout, mais parfois réaliste également : dans "Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall" par exemple (histoire de l'homme qui atteint la lune en ballon), de nombreux détails scientifiques précis sont donnés pour décrire le ballon en question (c'est un passage qui ne m'a pas vraiment plu d'ailleurs, trop long et compliqué pour moi mais bon...). Edgar Poe est un auteur incomparable. J'ai préféré les Nouvelles Histoires extraordinaires_, plus sombres, encore plus fascinantes à mon goût. Mais dans ce recueil (composé de 13 nouvelles, moins que dans le recueil suivant) ne manquez pas "Double assassinat dans la rue Morgue", "le scarabée d'or', "Morella"... j'aime bien aussi la façon dont Poe évoque les femmes et l'amour, c'est un aspect que l'on ne retrouve pas ou peu dans les nouvelles histoires extraordinaires il me semble. Je vous conseille vivement les deux recueils quoi qu'il en soit.

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

"Les livres ont les mêmes ennemis que l'homme : le feu, l'humide, les bêtes, le temps, et leur propre contenu." Paul Valéry

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast