Vendredi 28 juillet 2006

ATTENTION CHEF D'OEUVRE !


(on va dire que j'espère que je me suis pas fait ch... - que je n'ai pas perdu mon temps à le taper pour RIEN...

Mon avis :
MAGNIFIQUE. Un livre de 480 pages à qui on pourra reprocher quelques longueurs un brin fastidieuses (de sombres histoires d'espionnage - le côté "politique" dirai-je - ont été un peu trop développées à mon goût, alors qu'elles étaient loin d'être essentielles), mais ce léger défaut s'efface vite face au génie qu'on sent dans ce livre. L'histoire, captivante, est absolument pathétique (le livre est composé de 5 parties et la dernière s'intitule "au coeur du malheur", c'est dire !), les injustices sont partout et révoltent l'impuissant lecteur qui ne sait pas forcément comment réagir devant tant d'abominations : viols, meurtres, séparations... du coup le moindre rayon de soleil emmène ledit lecteur dans une jouissance infinie ^^ ! Le style porte tout ceci d'une manière particulièrement intense et ce livre nous amène à réfléchir sur des sujets essentiels et très variés : quel est le prix d'une vie humaine, de la liberté, jusqu'où peut-on se révolter, que penser du suicide... ? Quand on a fini ce livre on prend peut-être un peu plus conscience de l'immense chance que nous avons et on aime le soleil infiniment (j'aimerai le voir maintenant, dommage il fait nuit) Vraiment un livre bouleversant, qui par certains aspects m'a fait penser à 1984_ (un système impitoyable, pas de liberté, interdiction de penser, d'aimer...) mais en plus fort, en tellement plus proche du peuple, donc de nous, de nos sentiments... A LIRE A TOUT PRIX (et mauvaise nouvelle vous risquez de galérer car il est épuisé chez l'éditeur...)


Info : roman écrit en 1956 (traduit du grec en 1965), et l'auteur dans son Prologue écrit à son sujet : "Je l'ai écrit il y a peu d'années, au cours d'un période très sombre de notre vie." Il est évident que c'est la Seconde Guerre Mondiale qui lui a inspiré ce livre : il y a d'ailleurs des passages du livre qu'on ne peut s'empêcher de rapprocher avec la vie dans les camps de concentration...

Par Cometome le Vendredi 28 juillet 2006
J'ai lu le résumé en entier ^^Et ça donne envie..
Par choupi le choufleur le Samedi 29 juillet 2006
wow il donne trop envie...tu crois que si on le commande on a une chance?ps perso : euh... tu px juste vite fait me laisser ton mail ds un com sur mon blogi?
Par Mae le Dimanche 30 juillet 2006
*galère*Dommage qu'il soit épuisé. Peut-être qu'ils vont le ré-éditer..?Parce que ça me donne bien envie de le lire. ^^'
Par jade le Mardi 1er août 2006
il est trop cool ton blog!!
Par Capharna0hm le Mardi 1er août 2006
Je tiens à te féliciter, parce que t'as fait là un blog qui donne envie de lire les livres que tu présente, et c'est pas donné à tout l'monde ça. J'viens de refaire une 2ème fois tout ton blog pour marquer tous les bouquins qui m'accrochaient, et merci, parce qu'il y en a une bonne liste ^^ !Sinon, j'te conseille un bouquin que j'ai lu y'a pas longtemps, je sais pas si toi ça t'dis quelque chose : La prophétie des Andes de Redfield (c'est le premier d'une suite). Oh, j'y pense, Le monde selon Garp de John Irving, auteur fabuleux (de lui, y'a aussi Un enfant de la balle et le dernier que j'ai lu L'Hôtel New Hampshire). V'lou, et puis bonne continuation pour ton blog, parce que vraiment .. =)
Par choupi le choufleur le Jeudi 3 août 2006
miss, je viens voir tt les jours si nouveaux articles il y a..POSTE!!!
Par tea-for-tout le Lundi 25 juin 2007
Okay, je te fais confiance mh ! ;*)Je veux dire, c'est rare quand je me laisse conseiller pour mes lectures, mais la façon que tu as d'aimer les livres me pousse à la confiance ;)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2833858

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté." François Mauriac

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast