Lundi 3 août 2009

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/leperegoriot.jpg~> CHALLENGE ABC 2009, lettre B - 14ème livre lu <~

Résumé : Étudiant désargenté, Eugène de Rastignac est monté à Paris pour y faire son droit et y acquérir gloire et pouvoir. Il loge dans une pension miteuse et rencontre le père Goriot. Ancien négociant, il s'est ruiné pour ses filles qui, après leur mariage, ne lui témoignent qu'indifférence et mépris. Rastignac est alors confronté aux calculs sordides et à la noirceur du coeur humain. Il tire de cette expérience un sentiment de fatalité mais aussi une formidable volonté de conquête.

Mon avis : une superbe surprise ! Jusqu'ici, je n'avais lu de Balzac que le Colonel Chabert, oeuvre qui m'avait si peu touchée à l'époque où je l'avais lue (un peu avant la création de ce blog) que je ne l'ai jamais évoquée ici ; et la nouvelle Le Chef d'oeuvre inconnu, qui m'avait plu, mais j'avais trouvé que le style de Balzac rendait la lecture un peu difficile.... mon avis a bien changé à ce sujet à présent ! Les seules descriptions vraiment détaillées et un peu longues se situent au début, et elles sont bien utiles, puisqu'elles nous présentent tous les personnages de la Maison-Vauquer... ensuite, je ne me suis plus du tout demandé si les descriptions étaient longues ou pas, tellement j'ai été emportée par cette histoire terrible ! Dans ce roman, Balzac nous montre à la fois tout l'amour (paternel, en l'occurrence), dont un homme peut être capable, et toute la cruauté de la société parisienne... et de l'âme humaine en général. Je n'ai pas pu lire ce livre d'une traite, et tout le temps où je suis restée sans lire, j'y pensais et j'avais hâte de reprendre ma lecture ! Un roman qui m'a vraiment bouleversée, qui m'a réconciliée avec Balzac, et pour vous donner une idée, dites-vous qu'il m'a fait à peu près le même effet que l'Assommoir  que j'ai lu l'été dernier... bref, je vous le conseille absolument !
Par Persuasion le Lundi 3 août 2009
Je l'ai chez moi (enfin j'ai les livres que mes parents avaient à l'école) et voir ton avis me fait remonter ce livre sur ma pile de livres à lire. J'ai acheté avant-hier Le colonel Chabert, vu que c'est très court, je vais le lire histoire de voir ce que ça donne. Mais me voilà prévenue.
Par Vivant.Poeme le Lundi 3 août 2009
Peux-tu m'en dire plus sur ce challenge ?
Par MeL le Lundi 3 août 2009
En cliquant sur le lien, tu auras toutes les informations concernant ce challenge :)
Par MeL le Lundi 3 août 2009
A propos du Colonel Chabert, il faudrait que je le relise, mon avis changerait peut-être au sujet de ce livre...
Par versager le Lundi 3 août 2009
Jamais je ne l'avouerai en vrai au risque de ma faire lapider sur le parvis de la fac par mes camarades de lettres modernes, mais la majorité de ce que j'ai lu de Balzac ne m'a laissé aucun souvenir, en refermant le volume, je n'y pense plus. Pourtant, le Père Goriot a été un grand plaisir à lire, et lui a laissé des traces dans mon esprit. J'aime beaucoup ce livre.
Par twirl-it le Mercredi 5 août 2009
Mon commentaire n'aura sûrement rien de constructif dans ton blog, mais me trompé-je si je dis que la photographie de la première de couverture ressemble à Charles Aznavour? En parcourant rapidement la photo, c'est l'impression que j'ai eue ^^'
Par MeL le Mercredi 5 août 2009
Oui oui, c'est bien lui ! Il a joué dans une adaptation du Père Goriot, je ne sais pas si c'est un film ou un téléfilm, mais je sais que j'aimerais le voir, à présent que j'ai lu le livre...
merci pour tous tes commentaires constructifs et sympas ;-)
Par Elora le Jeudi 13 août 2009
arf ! ce livre m'a laissé un affreux goût amer lorsqu'il a fallu que je le lise en seconde...Peut-être parce que je n'en avais pas le choix !
Par twirl-it le Samedi 22 août 2009
Merci de m'avoir éclairé sur le sujet. Je n'étais même pas au courant qu'il y avait eu une adaptation cinématographique. A voir, alors!
Merci beaucoup encore, et bonne continuation :-)
Par Raison-et-sentiments le Mercredi 23 septembre 2009
Eh bien je viens de lire Le colonel Chabert et j'avais un peu peur à cause de ce que tu m'as dis en avoir pensé mais en fait j'ai adoré ! Le style de Balzac n'est pas si compliqué que je le pensais (ou tout du moins dans ce livre) et l'histoire est passionnante avec un délicieux gout de Comte de Monte-Cristo ! Bref j'adore ! J'ai d'autres Balzac en France qui date de mon père au collège, quand je rentre à noël j'en prend en espérant aimer encore une fois son magnifique style !
Par MeL le Mercredi 23 septembre 2009
Je suis ravie pour toi alors ! Et je pense que je devrais vraiment retenter le Colonel Chabert, parce que j'ai lu il y a si longtemps... peut-être que je n'étais pas prête à apprécier son style à l'époque. C'est peut-être comme pour Racine, en seconde j'ai eu énormément de mal à lire Britannicus, plus tard j'ai dévoré Phèdre et Andromaque et j'ai aussi beaucoup aimé Britannicus en le relisant !
Par Neeria le Vendredi 21 mai 2010
J'ai été touchée par ce livre, le père Goriot est vraiment touchant, ses filles ignobles. J'apprécie aussi Rastignac, le seul qui apprécie sincèrement le père Goriot.
Par Mot.PaSsant le Samedi 26 juin 2010
Je crois sincèrement que s'il fallait choisir une porte d'entrée dans l'oeuvre imposante de Balzac, le Père Goriot serait certainement l'une des plus appropriées. Je l'ai relu récemment, et la perversion de l'amour y est telle qu'elle arrache - comme à chaque fois ^^ - des larmes silencieuses. Et puis cette écriture! Ce louvoiement balzacien est simplement terrifiant, puisqu'il fait sourire... sourire de la chute d'un homme, sur les débris fumants d'un microcosme corrompu. La rédemption finale des deux ingrates ne sauve rien, si l'on y pense. =)
Par xenilrem le Vendredi 27 mai 2011
regardez le film aussi il est tres bien fait, pour ce qui n'aime pas lire !
Mais sachez cocun film ne vaudra le livre qui sont beaucoup plus complet et plus riche.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2885371

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Lire de bons livres vous empêche d’apprécier les mauvais." Shaffer & Barrows

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast