Samedi 22 mai 2010

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/laronde.jpgQuatrième de couverture : "... De tout l'hiver, je n'ai écrit qu'une suite de scènes parfaitement impubliables et sans grande prétention littéraire. Mais, si on les exhume dans quelques siècles, elles risquent d'éclairer d'un jour particulier certains aspects de notre civilisation." Arthur Schnitzler, Lettre à Olga Waissnix, 20.02.1897

Mon avis : Cette pièce écrite en 1897 n'a été représentée pour la première fois que vingt ans après sa rédaction... mais étant donné le scandale qu'elle a entraînée (elle a été considérée comme pornographique), l'auteur l'a retirée de la scène, où elle n'est revenue qu'en 1981, soit presque un siècle après sa création. Elle est constituée de dix scènes dont les titres explicites annoncent le programme :

1. La prostituée et le soldat
2. Le soldat et la bonne
3. La bonne et le jeune monsieur
4. Le jeune monsieur et la jeune femme mariée
5. La jeune femme mariée et le mari
6. La mari et la grisette
7. La grisette et l'auteur
8. L'auteur et la comédienne
9. La comédienne et le comte
10. Le comte et la prostituée

Chacun de ses scènes est le dialogue entre l'homme et la femme juste avant, et juste après l'acte sexuel. Les classes sociales sont mêlées, , et l'enchaînement de ces liaisons a un effet comique, même si cette pièce traduit au fond une vision de l'amour désenchantée : tout le monde trompe tout le monde (Schnitzler lui-même ne s'exclut pas de cette ronde puisqu'il y a un personnage d'auteur !), l'hypocrisie règne... dans ces scènes les personnages se séduisent, se déclarent leur amour, clament leur fidélité et vantent leur vertu... avant que la scène suivante ne vienne contredire leurs beaux discours. L'auteur semble avoir un regard à la fois amusé et ironique sur ses personnages, et cette pièce est en fait une analyse savoureuse des relations humaines ; même si les réactions des personnages semblent assez réalistes, je pense qu'il vaut mieux, pour essayer d'avoir un minimum foi en l'humanité, ne pas trop la prendre au sérieux (ben quoi, j'ai 20 ans, je suis encore naïve, laissez-moi rêver). C'est une pièce courte et agréable à lire, qui fait sourire souvent. Les deux scènes que j'ai préférées sont celle du jeune monsieur et de la femme mariée, et de la femme mariée et son mari (qui s'appellent Emma et Charles, clin d'œil amusant à Madame Bovary)

Extrait : (du dialogue entre le jeune monsieur et la jeune femme mariée. A VENIR.

 


+ Article Théâtre en liberté de Victor Hugo encore mis à jour - j'ai lu Torquemada.

+ 'a y est, JE SUIS EN VACANCES ! =D (oui oui je sais, vous avez la rage si ce n'est pas votre cas, mais tant pis :))

+ Si vous avez l'âme challengeuse - et je sais que les blogolecteurs, qui doivent constituer l'essentiel de mon lectorat (je me trompe ?) l'ont souvent - alors le Défi de l'été lancé par LyliBee a de bonnes chances de vous intéresser. Il s'agit de vous fixer un objectif pour l'été (cela peut être dans le domaine de la lecture, de la cuisine, du cinéma, de la musique, des sorties... tout ce que vous voulez ! Je n'y participe pas moi-même parce que ma liste des 101 choses à faire en 1001 jours et mes différents challenges livresques m'occupent déjà suffisamment, mais je trouve que c'est une bonne idée, aussi si ça vous tente allez voir ICI !
Par Well-read-kid le Samedi 22 mai 2010
ça a l'air très original !
Par 100choses le Dimanche 23 mai 2010
Mouais, pas vraiment tentée; je passe mon tour.
Par lemonde-dans-leslivres le Jeudi 3 juin 2010
Une de mes amies est en train de le lire; elle a été un peu déçue au début, mais finalement elle trouve que l'intrigue et les personnages prennent de l'épaisseur au fur et à mesure de la lecture. Une vraie ronde en somme!
Mais rien à voir avec Mademoiselle Else, qui est selon moi un véritable chef d'oeuvre.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2999657

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Un bon livre est celui qu'on retrouve toujours plein après l'avoir vidé.", Jacques Deval

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast