Lundi 10 décembre 2007

Quatrième de couverture : Cinq amis de jeunesse se retrouvent pour disperser les cendres du sixième sur la colline. Ils ne se sont pas vus depuis longtemps : c'est la dernière volonté du défunt qui les réunit. Entre blagues de potache et vérités assénées involontairement, leurs tentatives pour rire et faire croire que tout est resté comme avant ne parviennent pas à masquer le malaise. Au bord du vide, la comédie des illusions perdues.

Mon avis :
une pièce courte et à l'histoire assez intéressante mais qui ne m'a pas transcendée, j'ai trouvé les paroles des personnages dans l'ensemble assez répétitives, je n'ai pas accroché le style, c'est peut-être plus sympa de voir la pièce jouée avec une certaine mise en scène, mais à la lecture cela n'a pas grand intérêt, on a tendance à confondre les personnages, à ne pas bien distinguer la personnalité de chacun.

Rencontre
avec Gilles GRANOUILLET prévue à la fac de lettres jeudi 12 décembre.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2833956

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"La solitude, ça veut dire aussi : ou la mort, ou le livre." Marguerite Duras

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast