Vendredi 29 janvier 2010

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/ouonvapapa.jpgQuatrième de couverture /extrait : Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais parlé de mes deux garçons. Pourquoi ? J'avais honte ? Peur qu'on me plaigne ?

Tout cela un peu mélangé. Je crois, surtout, que c'était pour échapper à la question terrible : « Qu'est-ce qu'ils font ? »
Aujourd'hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j'ai décidé de leur écrire un livre.

Pour qu'on ne les oublie pas, qu'il ne reste pas d'eux seulement une photo sur une carte d'invalidité. Peut-être pour dire mes remords. Je n'ai pas été un très bon père. Souvent, je ne les supportais pas. Avec eux, il fallait une patience d'ange, et je ne suis pas un ange.

Quand on parle des enfants handicapés, on prend un air de circonstance, comme quand on parle d une catastrophe. Pour une fois, je voudrais essayer de parler d'eux avec le sourire. Ils m'ont fait rire avec leurs bêtises, et pas toujours involontairement.
Grâce à eux, j'ai eu des avantages sur les parents d enfants normaux. Je n'ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n'avons pas eu à hésiter entre filière scientifique et filière littéraire. Pas eu à nous inquiéter de savoir ce qu'ils feraient plus tard, on a su rapidement ce que ce serait : rien.

Et surtout, pendant de nombreuses années, j'ai bénéficié d'une vignette automobile gratuite. Grâce à eux, j'ai pu rouler dans des grosses voitures américaines.

Mon avis : un livre original, par son sujet (je ne connais pas beaucoup de livres qui parlent d'enfants handicapés, quels sont ceux que vous me conseilleriez sur ce sujet ?) mais surtout par la manière dont ce sujet est traité. Loin de chercher à minimiser les problèmes multiples que leur handicap entraîne, l'auteur nous donne une vision réaliste, lucide de leur état. Ce regard particulier qu'il porte sur ses enfants peut sembler choquant, cruel si on le prend au premier degré ; mais on comprend bien vite que la cruauté vient surtout du sort, ou en tout cas du hasard qui les ai fait naître ainsi... il démonte toutes les paroles généralement proférées par les personnes bien-pensantes. Il ne cherche pas du tout hypocritement le bon côté des choses, ou plutôt, ce "bon côté des choses", il nous le livre de manière cynique. Il y a beaucoup d'humour noir, et j'ai vraiment apprécié cet aspect.

Toutes ces plaisanteries pas toujours de bon goût auraient sans doute du mal à passer si on ne sentait pas derrière l'amour immense de ce père (qui y tient à ses "petits oiseaux" malgré tout ce qu'il peut dire par ailleurs), et sa tristesse, son impuissance. C'est une œuvre autobiographique, et montrer une partie si intime de sa vie, proposer une image si peu rose de soi-même me semble un acte courageux. Cette lecture est émouvante, une grande douleur et un humour souvent grinçant se mêlent, même si certains passages sont plus joyeux.

On suit de façon chronologique (sans qu'il y ait jamais de datation précise, et on passe d'anecdotes en réflexions diverses sans transitions) le parcours de ses deux fils mais j'ai eu l'impression à un moment que l'auteur avait plus ou moins épuisé son lot d'histoires, qu'il avait craché sa rage contre la maladie et contre tous les gens qui réagissent de façon idiote ou ont des idées préconçues sur le handicap, et on n'avance plus guère ; la fin m'a donc un peu lassée, le narrateur évoque de façon répétitive toutes les choses que ses enfants ne pourront jamais faire, et toutes les choses qu'il aurait pu faire avec eux s'ils avaient été "normaux" (ce qui revient à peu près au même). C'est dans ces dernières pages que son sentiment de culpabilité est le plus manifeste. Stylistiquement, le même schéma se répète, il parle de quelque chose qui semble positif, mais on a soudain une retombée, une chute déceptive. Trop utilisé, ce procédé fait moins d'effet vers la fin au lecteur, qui devine la conclusion négative avant qu'elle survienne.  Un livre touchant et rapide à lire, que je vous conseille même si la fin m'a moins plu.
Par alesia le Vendredi 29 janvier 2010
J'ai beaucoup aimé ce livre également. On dit que l'humour est la politesse du désespoir, cela se ressent très fortement à travers dans cet ouvrage, je trouve. Mais (c'est très important et tu l'as bien ressenti je crois) malgré les épreuves traversées par l'auteur et son humour parfois un peu cruel, on sent qu'il aime profondément ses deux enfants. C'est, en définitive, un beau message d'amour à lire, celui d'un homme qui a laissé à deux enfants handicapés la possibilité de vivre.

Je termine par quelques propositions pour répondre à ta question : "je ne connais pas beaucoup de livres qui parlent d'enfants handicapés, quels sont ceux que vous me conseilleriez sur ce sujet ?"
- Hellen Keller (je pense que tu l'as déjà lu, c'est un "classique")
- L'enfant bleu de Henry Bauchau, une pure merveille qui raconte l'histoire d'un enfant psychotique. C'est une fiction, mais très proche de la réalité : Henry Bauchau a travaillé dans un hôpital pour adolescents psychotiques et s'inspire fortement de cette expérience. On y retrouve les mêmes ingrédients que dans le livre de Jean-Louis Fournier : de l'humour et une sensibilité exacerbée. Et le style est une pure merveille. Ce livre est plus approfondi, je trouve, et viendra compléter ton approche à ce sujet, si tu as aimé cette première lecture. Je te le recommande vivement !
Par MeL le Vendredi 29 janvier 2010
Helen Keller, oui, je l'ai lu et relu étant enfant, j'aimerais le relire, pour en faire un article sur ce blog.

Je ne connais pas du tout le deuxième, je note, merci !
Par 100choses le Samedi 30 janvier 2010
Je connaissais le titre, mais je ne savais pas du tout de quoi ce livre parlait.
Malgré les petits reproches que tu fais à la fin, j'ai tout de même bien envie de le découvrir, je note.
Par lasardine (la ronde des post-it) le Samedi 30 janvier 2010
je l'avais découvert à sa sortie, je l'avais beaucoup aimé!
depuis, il y a eu tout le battage avec l'ex femme de l'auteur... on ne sait plus quoi penser :(:(
du coup je préfère garder le souvenir de ce que j'avais ressenti pendant ma lecture plutôt que de trop réfléchir à pourquoi? comment? et si? etc...
Par MeL le Samedi 30 janvier 2010
Le battage avec l'ex-femme de l'auteur ? Ouf, j'ai échappé à ça !
Par Liyah le Samedi 30 janvier 2010
Moi j'avais adore ce livre ! C'est vrai que l'auteur a beaucoup d'humour, noir, certes mais j'ai l'impression que c'est ce qui l'aide dans sa vie !
Je pense également qu'il faut beaucoup de courage pour pouvoir se livrer de la sorte et en plus pouvoir en rire ! Accepter le coup du sort, comme lui le fait ne doit pas être une chose aisée ! Donc un coup de cœur pour ce livre et ce grand monsieur !
Si tu veux lire mon p'tit billet a ce propos c'est ici :
http://lecturesdeliyah.over-blog.com/article-33214033.html
Par MeL le Samedi 30 janvier 2010
Je vais lire ton article. Mais je suis d'accord avec toi, j'ai beaucoup beaucoup aimé l'humour noir qu'on trouve dans ce roman !
Par Raison-et-sentiments le Samedi 30 janvier 2010
J'en ai entendu parler mais je n'ai jamais eu envie de le lire ... peut-être si je le trouve à la bibliothèque ?
Par Dame-Meli le Samedi 30 janvier 2010
Bof... j'suis pas trop tentée par ce genre de textes... Il faudrait pourtant que je me tienne au courant des livres primés... mouais...

Meli
Par MeL le Samedi 30 janvier 2010
"Il faudrait pourtant que je me tienne au courant des livres primés" oh non jsuis pas d'accord ^^ enfin j'aime pas les gros bandeaux qui défigurent les bouquins "prix ceci, prix cela", celui-là je l'ai pris un peu au pif et parce que la quatrième de couv m'a tentée, mais les bouquins primés en général on s'en fout ^^
Par Dame-Meli le Samedi 30 janvier 2010
Oui, je m'en fous complètement en fait, mais si je veux réussir à bosser un jour en librairie ou en bibliothèque (j'espère quand même, sinon je vois pas ce que je pourrai faire d'autre...), c'est le genre de trucs qu'il faut connaître, même si c'est pas forcément un truc qui nous intéresse... :(
Par MeL le Samedi 30 janvier 2010
ah oui, pas faux... j'ai tendance à zapper complètement ce genre de réalités... -_-
Par Stephie le Dimanche 31 janvier 2010
Un roman lu en 2009 et qui m'avait beaucoup touchée.
Par Elora le Mercredi 3 février 2010
Beaucoup d'humour, que l'on peut trouver noir, cruel, horrible, choquant ou autre...mais je pense que c'est cette auto-dérision qui aide l'auteur à accepter ses enfants.
Par Raison-et-sentiments le Dimanche 23 mai 2010
Voilà lu ... et je te conseille la lecture du site de la mère des enfants qui ont servit de modèle à ceux du livre : http://mamanmathieuetthomas.monsite.orange.fr/ dont la lecture est très instructive.
Comme toi la fin m'a lassé, toujours la même chose ... c'est bizarre comme lecture et pas un truc que je retiendrais.
Par harmony19 le Lundi 1er novembre 2010
un livre que j'ai voulu lire,étant dans une situation très proche (mon petit neveu est handicapé) est honnêtement je n'ai pas aimé du tout! Je crois qu'il ne faut pas connaitre ce monde là pour aimer ce livre!Les gens de mon entourage qui l'on lu ont eu la même réaction que moi! Il y a certaines choses qui sont limites horribles! Même si cette situation est vraiment dure,ce que nous ne nions pas,on ne peut pas faire un livre vraiment comme ça! Après je ne sais pas du tout comment j'aurais réagit à cette lecture si je n'étais pas touché de près par un fait similaire! Je pense que chacun doit se faire sa propre opinion même si la mienne n'est pas bonne!Mais ce n'est en aucun cas une critique sur cette article!!!!! je tiens à le préciser!!!!^^
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2959923

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Il n'y a vraiment que deux choses qui puissent faire changer un être humain : un grand amour ou la lecture d'un grand livre." Paul Desalmand

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast