Mercredi 8 mars 2006

Résumé : Alger. Une charrette cahotée dans la nuit transporte une femme sur le point d'accoucher. Plus tard, naît le petit Jacques, celui-là même que l'on retrouve dès le second chapitre, à 40 ans. Devant la tombe de son père, visitée pour la première fois, il prend soudain conscience de l'existence de cet inconnu. Dans le bateau qui l'emporte vers sa mère à Alger, commence la brutale remontée dans cette enfance dont il n'a jamais guéri. Les souvenirs de l'école, de la rue et de la famille jaillissent, faits de soleil et d'ombre. Mais à l'ombre et à la misère, il découvre qu'il a répondu, toujours, par une "ardeur affamée", une "folie de vivre" indéfectibles malgré ce père qui lui a manqué.


Le Premier homme est le roman auquel travaillait Camus au moment de mourir. Les nombreuses notes en bas de page, hésitations ou rajouts de l'écrivain retrouvés dans son manuscrit sont un émouvant témoignage de l'oeuvre en cours. Une oeuvre ambitieuse, aux accents autobiographiques évidents, dans laquelle Camus a cherché à dire ses "raisons de vivre, de vieillir et de mourir sans révolte".

Mon avis : eh bien... très mitigé, hélas, pardon M. Camus ! Les circonstances de lectures pour commencer n'ont pas été optimales, je n'aime pas devoir lire un livre pour une date fixée à l'avance par quelqu'un d'autre que moi ^^ récit autobiographique très descriptif, très imagé, et il y a des passages que j'ai trouvés très bien, on s'y croirait vraiment... mais ce livre est inachevé, et on sent souvent que c'est un brouillon... trop de passages vraiment pénibles à lire. S'il avait été fini, je pense qu'il aurait été bien mieux, c'est clair... en attendant, je trouve, pardon, ce livre un peu moyen...

******
ET PUIS... et puis aujourd'hui seulement, j'ai lu les annexes. Et mon jugement est bien plus positif... 2 pages d'annexes pour vous donner une idée :

...Ne pas juger trop vite les livres...

Par flore le Dimanche 6 août 2006
jolie bio...inachevée malheureusement.mais j'ai bien aimé le recit de l'enfance à alger,dans la pauvreté...depuis je ne me plains plus de mon existence (faut dire que ca m'a marqué quand même)
Par joy le Mercredi 8 novembre 2006
lé tro chian ce livre ,il ma soulai,j'ai du mforcer a le lire pr les cours,ms c pa le gnere de livre ke jaime.bonjour du 91
Par Mygreatlovelybooks le Samedi 17 mai 2008
à +
Par Helle-Borus le Mercredi 15 avril 2009
J'ai lu quoi déjà moi d'Albert Camus....La Condition Humaine..... C'est trop profond pour Moi, je l'ai mais, c'est tous...Je ne pense pas le relire par plaisir.
Par pickout le Mercredi 15 avril 2009
j'ai bien aimé, e mm temps je l'ai étudiée en première....terminale plutôt, plutôt bon
Par my--strawberry--field le Jeudi 16 avril 2009
ben voila ! ^^ ben ouais, je suis d'accord, l'histoire est bien, enfin voilà, mais il reste dur à lire ...
Par karatekids2009 le Lundi 20 avril 2009
quel livre !!!
Par bullpocket le Mardi 21 avril 2009
j´ai commemcé à le lire mais j'ai abandonné vite, je le trouve ardu (en même temps Camus en général c'est ardu, mais celui là particulièrement), les descriptions sont très belles, on a l'impression d'avoir Alger sous nos yeux, mais j'ai eu vraiement du mal à ne pas décrocher...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2833799

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"L'ennui, qui dévore les autres hommes au milieu même des délices, est inconnu à ceux qui savent s'occuper par quelque lecture. Heureux ceux qui aiment à lire." Fénelon

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast