Vendredi 10 septembre 2010

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/LecomtedeMonteCristo1.jpgRésumé : Au début du règne de Louis XVIII, Edmond Dantès, marin, second du navire Le Pharaon est accusé à tort de bonapartisme et enfermé dans une geôle du château d'If, sur l’île du même nom, au large de Marseille. Après quatorze années, il réussit à s’échapper et s’empare du trésor de l’île de Monte-Cristo, dont l’emplacement lui a été révélé par un compagnon de captivité, l’abbé Faria. Devenu riche et puissant, il entreprend, sous le nom de « comte de Monte-Cristo », de se venger de ceux qui l’ont accusé ou ont bénéficié directement de son incarcération pour s’élever dans la société.

Mon avis : je ne connaissais quasiment que de nom ce livre, je savais qu'il y avait une histoire de trésor, de captivité et de vengeance, mais c'était tout ; et connaître si peu l'intigue m'a permis sans doute de faire une lecture plus pleine de surprises que celui qui connaît déjà mieux l'histoire parce qu'il a déjà lu des critiques, a vu des films etc. Je ne vais pas vous raconter toutes les péripéties, je vais tâcher de ne pas "trop" spoiler mais je vais quand même évoquer l'histoire assez précisément, aussi si vous avez l'intention de rester vierge de tous renseignements avant de lire ce livre, ne lisez pas ce qui suit !

Voilà un excellent livre d'aventures, avec des rebondissements si extraordinaires qu'ils changent complètement la situation du héros, si bien qu'on croirait avoir plusieurs livres en un : au début, Edmond Dantès est heureux, son avenir est plein de promesses, et ce tableau joyeux nous rend les personnages sympathiques, on les voit sous leur meilleur jour ; le complot ignoble qui va vite se tramer et tout bouleverser, la malchance qui va frapper notre héros nous indigne d'autant plus.
J'ai adoré tout le passage (assez long) qui raconte la vie d'Edmond Dantès en prison : son désespoir, sa peur de devenir fou, ses envies de suicide, et ensuite sa rencontre inespérée avec l'abbé Faria qui va être une vraie renaissance pour lui, et lui permettre de forger son esprit, toute cette parte du livre m'a profondément charmée... et alors même que nous étions installés, habitués à cette situation passionnante d'un point de vue psychologique, mais très calme au niveau des faits mêmes, l'action reprend brusquement d'une façon surprenante, avec un très beau revirement de situation. Evasion, rencontre avec des contrebandiers, chasse au trésor... ça n'arrête pas.

Par la suite, j'ai d'abord été un peu déçue que l'histoire ne suive plus Edmond Dantès d'aussi près qu'au début, en nous privant de son intimité : quand il était en prison, nous étions au courant de chacun de ses tourments, de toutes ses pensées, de son désir de vengeance naissant... après son évasion, l'auteur nous éloigne volontairement d'Edmond Dantès, qui n'est plus jamais désigné sous ce nom, mais sous celui de "comte de Monte-Cristo" ; oh, bien sûr, il est toujours au centre de l'action, puisqu'il a toujours un rôle dominant dans les aventures que vont connaître des personnages secondaires auxquels on va alors s'intéresser, mais notre statut de lecteur s'est un peu modifié : on voit son retour au monde de façon plus indirecte, de loin ; on voit s'exécuter lentement, mais de façon réfléchie (tellement réfléchie qu'on se demande parfois où il veut en venir) son plan, dont nous ignorons tous les détails ; alors que nous avions été si proches de lui, ses pensées deviennent indécelables ou presque... mais être ainsi coupé des pensées du héros a son intérêt, cela nous permet d'apprécier encore plus le génie  de son plan (qui reste encore très flou à la fin du tome 1), qu'on découvre en même temps que tous les autres personnages car on n'arrive pas à le deviner... mais la connaissance préalable qu'on a eu du personnage nous permet aussi de voir le second degré de certaines de ses paroles, de saisir l'ironie de certaines situations.

Le changement de personnalité d'Edmond Dantès est assez étonnant : avant son incarcération, il était un jeune homme de belle humeur, amoureux, mais vulnérable ; il deviendra un homme  immensément riche et puissant, doté d'une aura de merveilleux qui nous fait songer à un prince de conte oriental, mais surtout, mystérieux : on n'arrive pas trop à savoir si ses actions splendides, qui en déconcerteront plus d'un, découlent de sa philantropie, ou s'il est pas au contraire un misanthrope qui cache ses véritables intentions pour mieux réussir, s'il n'agit pas ainsi que pour faire connaître sa puissance, et manipuler son monde...

On a donc une atmosphère générale très riche, dense, et, comme je l'ai déjà dit, souvent empreinte de merveilleux, qui se développe pourtant dans un cadre tout à fait réaliste : l'évocation de la vie politique en France (j'avais peur de ne pas avoir assez de connaissances historiques en tête et de m'y perdre mais ça n'a pas été le cas), et surtout de la vie mondaine à Rome et à Paris, sont très intéressantes et bien menées. Le tout est soutenu par un style très élégant, qui reste tout à fait fluide sans jamais être trop simple (ce que je reprochais aux Piliers de la Terre par exemple) : c'est un style assez minutieux, avec pas mal de descriptions, que cela concerne les personnages, les lieux, les objets, mais en même temps assez vif, puisqu'on a aussi suffisamment de dialogues, qui ne manquent ni d'esprit ni de verve.

Seul petit regret : j'aurais aimé que les personnages féminins aient plus de place, et soient autre chose que les fiancées ou épouses des autres  personnages qui ont bien plus d'importance... et j'ai notamment été très étonnée (et un peu déçue) que le premier soin d'Edmond Dantès à sa sortie de prison n'ait pas été de chercher à rejoindre Mercedes ! Mais à la fin de ce premier tome, les bases de la vengeance de notre héros sont à peine posées, et sans nul doute, mes questions et attentes trouveront leur réponse dans le tome 2.

 
Ce livre a fait l'objet d'une Lecture Commune
avec d'autres membres de Livraddict
(liens vers d'autres billets à venir)
Par Melusine le Vendredi 10 septembre 2010
J'ai beaucoup aimé aussi!
Par Lynnae le Vendredi 10 septembre 2010
J'espère que le tome 2 te plaira tout autant ! Comme toi j'avais hâte de revoir Edmond après son départ de l'île d'If, mais d'un côté, c'est bien qu'on conserve un peu de mystère, pour qu'il reste passionnant ^^
Par 100choses le Dimanche 12 septembre 2010
J'avais adoré le téléfilm sorti il y a maintenant pas mal de temps. Il faut vraiment que je découvre le roman!
Par Karine:) le Lundi 13 septembre 2010
Ce que j'ai pu aimer ce roman. Je l'ai relu cette année et je ne peux que plussoyer ce que tu dis dans ton billet. Ado, j'étais amoureuse d'Edmond Dantès!
Par Hékate le Lundi 27 septembre 2010
Ah! les délices de mon adolescence ces livres !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/3037213

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Le grand inconvénient des livres nouveaux est de nous empêcher de lire les anciens." Joseph Joubert

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast