Mardi 18 août 2009

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/laviedevantsoi.jpg
COUP DE COEUR !
!!


Quatrième de couverture : Signé Ajar, ce roman reçut le prix Goncourt en 1975. Histoire d'amour d'un petit garçon arabe pour une très vieille femme juive : Momo se débat contre les six étages que Madame Rosa ne veut plus monter et contre la vie parce que " ça ne pardonne pas " et parce qu'il n'est " pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur ". Le petit garçon l'aidera à se cacher dans son " trou juif ", elle n'ira pas mourir à l'hôpital et pourra ainsi bénéficier du droit sacré " des peuples à disposer d'eux-mêmes " qui n'est pas respecté par l'Ordre des médecins. Il lui tiendra compagnie jusqu'à ce qu'elle meure et même au-delà de la mort.
 

Mon avis : avant de commencer ma lecture, j'ai lu la quatrième de couverture, et elle m'a énervée, j'ai pensé, rhaaa, j'aime pas ces quatrièmes de couverture qui racontent tout ! Sauf qu'en fait, elle ne raconte pas grand-chose. Parce qu'à moins de lire le livre, difficile de savoir, de comprendre l'amour de Momo pour madame Rosa, difficile de comprendre qui ils sont, tous les deux, lui, petit garçon qui raconte le monde avec ses mots, ses yeux à lui, avec sa logique particulière, mais que je serais incapable de juger, je ne me verrais pas lui dire qu'il a tort, qu'il se trompe... et madame Rosa, vieille femme réchappée d'Auschwitz, ancienne prostituée, qui cache un portrait d'Hitler sous son lit, et qui le ressort quand ça va mal, parce que "ça lui fait un souci de moins". (je rechercherai la citation exacte).... et puis, les voisins, les autres mômes... Monsieur Hamil, l'ami de Victor Hugo...

Ce livre m'a foutu une grande claque, une plus grande claque encore que Ravage lu il y a quelques jours, parce que Ravage parle du destin du monde entier, et le monde entier, que vaut-il comparé à ces deux-là ? J'ai du mal à me défaire de la fin, je me dis que si je pleurais un bon coup peut-être que ça irait mieux, mais ça ne vient pas... vraiment, je n'ai pas eu l'impression de lire cet après-midi, j'étais vraiment avec eux, au début, j'ai beaucoup souri, j'étais étonnée, et après.... La vie devant soi fera désormais probablement partie des livres que je citerai quand on me demandera quels sont "mes livres préférés"....

Extraits : Cliquez ici pour lire le début, et , pour lire un passage que j'ai particulièrement aimé, et qui vous donne une idée du style...

Par manhattan-blues le Mardi 25 août 2009
Ce livre est vraiment magique. Et cette fin !
Par Dame-Meli le Mercredi 26 août 2009
On me l'a souvent conseillé. Il faudra que je tente, si je le trouve d'occasion. ^^

Meli
Par dico--fantastique le Mercredi 26 août 2009
Ah j'ai, moi aussi, adoré ce livre!! J'ai très très envie de lire d'autres livres du même auteur!=)
Par pelote le Mercredi 6 janvier 2010
Je me souviens de ce livre avec une grande tendresse. Il m'avait beaucoup plu. Ces personnages attachants, et ces mots prêtés à un enfant qui souvent disent simplement des réalités parfois trop vite oubliées.
Par biblio-teck le Lundi 28 juin 2010
Enorme coup de coeur de l'année également...
Par Nathalie-de-Livraddict le Samedi 5 mars 2011
Un gros coup de coeur pour moi aussi ! J'en suis sortie bouleversée, une grande claque comme tu dis, et comme toi il restera parmi mes livres préférés !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2892428

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait dissipé.", Montesquieu

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast