Mercredi 17 février 2010

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/lapoursuitedubonheur.jpgQuatrième de couverture : Dans l'Amérique de l'après-guerre minée par ses contradictions, des années noires du maccarthysme à nos jours, La Poursuite du bonheur nous plonge au coeur d'une magnifique histoire d'amour.

Manhattan, Thanksgiving 1945. Artistes, écrivains, musiciens... tout Greenwich Village se presse à la fête organisée par Eric Smythe, dandy et dramaturge engagé. Ce soir-là, sa soeur Sara, fraîchement débarquée à New York, croise le regard de Jack Malone, journaliste de l'armée américaine. Amour d'une nuit, passion d'une vie, l'histoire de Sara et Jack va bouleverser plusieurs générations.

Un demi-siècle plus tard, à l'enterrement de sa mère, Kate Malone remarque une vieille dame qui ne la quitte pas des yeux. Coups de téléphone, lettres incessantes... Commence alors un harcèlement de tous les instants. Jusqu'au jour où Kate reçoit un album de photos... La jeune femme prend peur : qui est cette inconnue? Que lui veut-elle ?

Douglas Kennedy nous livre ici un roman ambitieux où, à travers d'inoubliables portraits de femmes, résonnent les thèmes qui lui sont chers : la quête inlassable du bonheur, la responsabilité individuelle, la trahison.

Mon avis : depuis quelques années, j'avais noté ce livre dans ma LAL, et sur Livraddict il y a quelques temps Pimprenelle a proposé aux Livraddictiens de l'accompagner dans sa découverte de Douglas Kennedy... c'était l'occasion pour moi de découvrir enfin cet auteur. Le but était d'être plusieurs à lire des oeuvres de cet auteur, et de publier nos avis de lecture le 17 février. J'ai pensé un moment me désister car La Poursuite du Bonheur est un pavé (plus de 750 pages en poche), et je l'ai commencé hier en fin de matinée seulement... mais finalement, j'ai réussi à finir ce roman aujourd'hui, ce qui prouve bien qu'il a réussi à me captiver :)

La quatrième de couverture me faisait un peu peur, j'ai tendance à me méfier des bouquins qui nous promettent d'emblée "une magnifique histoire d'amour", au final ça donne souvent des trucs bien mièvres... mais j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre pendant deux jours la destinée de Sara. Cela se lit très bien, très vite, le style est vraiment fluide ; sans l'admirer vraiment (on cherche à avancer dans l'histoire sans s'attarder sur la beauté des phrases, je pense que vous voyez ce que je veux dire), il ne m'a pas horripilée non plus. Quelques tournures bateau du genre "Il déposa un rapide baiser sur ma joue", et puis quelques passages un peu niais avec des chapitres qui se ferment sur des "je t'aime moi aussi", mais l'ensemble m'a paru beaucoup plus agréable à lire que le seul Musso que j'ai eu l'occasion de lire par exemple (un Musso de 750 pages je n'aurais pas tenu !). Un peu trop de dialogues et de descriptions matérialistes à mon goût aussi. Mais quand l'héroine se laisse aller à un peu trop de sentimentalité, on voit en souriant qu'elle se reprend elle-même, et pendant tout le long on ne sait trop que penser de ce Jack plutôt lâche, mais qui tente de faire au mieux pour concilier femme et maîtresse... le personnage du frère de Sara, Eric, est tour à tour drôle et touchant.

En somme je dirais que ce roman procure un état d'évasion très satisfaisant, et que c'est un divertissement de bonne qualité, mais ce n'est pas le genre de livres que je porte le plus dans mon coeur non plus ; j'ai grandement apprécie les moments que j'ai passé à lire cette histoire mais je doute qu'elle me marque fortement ; je ne sais pas si je lirai d'autres œuvres de Douglas Kennedy, j'ai lu pas mal que ce livre était considéré comme son meilleur livre, et même si ça a été une bonne lecture, je ne deviendrai pas une groupie de cet auteur non plus... je ne voudrais pas gâcher ma bonne impression en découvrant que ses autres livres se répètent, ce que je crains un peu.

D'autres avis sur ce livre et d'autres du même auteur réunis ici.
Des citations extraites de ce roman .

Par Evilysangel le Mercredi 17 février 2010
Apparemment l'histoire de Jack et Sara ne nous a pas transportée de la même façon pour cette lecture marathon que nous avons faites toutes les deux ;-)
Pour ma part, je n'ai jamais lu de Musso donc je ne pourrais pas comparer, mais il me semble quand même que Kennedy se place un peu au dessus, non?...
Par les-mots-des-autres le Mercredi 17 février 2010
Oh grou !
Hum moi ce qui m'avait marqué, c'était l'histoire des parents, et les "problèmes" du frère, le problème communiste à cette époque, sans trop en dire.
L'histoire est belle même si triste.

Je suis contente de ton bilan en fait :)
Par MeL le Mercredi 17 février 2010
Oui, je trouve que Douglas Kennedy se situe largement au-dessus de Musso ^^
Par Raison-et-sentiments le Jeudi 18 février 2010
Dis donc en ce moment tu lis des romans dont je n'avais jamais entendu parler ! Je ne suis pas particulièrement tenté par cet auteur, déjà trop de choses dans ma bibliothèque ^^
J'ai vu ta nouvelle photo sur Livraddict, serait-ce ta pile de livres pour le Read-A-Thon ? Si c'est le cas je te souhaite une très bonne lecture avec Ewilan, c'est vraiment génial, il faut considérer que ça s'adresse à un public jeune et adapter son niveau delecture, mais sinon génial !
Par cartoonstreet le Mardi 8 juin 2010
Ce livre est sans doute le prochain Kennedy (ou "Quitter le monde" qui a l'air d'être génial) que je vais lire. Mais ta critique m'a quelque peu freiné. Donc est-ce qu'il vaut vraiment le coût? (même en livre de poche?)
En tout cas, je ne lis pas depuis longtemps du Kennedy mais je peux t'affirmer que ses livres ne se ressemblent pas. J'ai deja lu "l'homme qui voulait vivre sa vie" et "rien ne va plus" et je peux t'affirmer que ces deux romans sont excellents (le premier plus que le deuxième). Si on sait d'après la quatrième page ce qu'il va se passait, on ne sait pas comment. Je pensais que ça allait tout gâcher et il n'en est rien. Cet auteur sait parfaitement dosé entre passages "calmes" et le genre thriller. C'est simple, bien écrit; bref très bon. Je vous conseille cet auteur si vous aimez son style. Moi j'adhère
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2967009

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Peu de livres changent une vie. Quand ils la changent c'est pour toujours." Christian Bobin

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast