Jeudi 30 août 2007

Quatrième de couverture : Qui, parmi vous, mérite la vie éternelle ?

Mon avis : Difficile de dire ce que j'ai pensé de ce livre au contenu varié. Deux récits s'alternent. D'un côté, un humoriste, Daniel, raconte sa vie, c'est-à-dire sa vie sentimentale et sexuelle essentiellement (il y a pas mal de scènes très crues), et fait au passage des réflexions assez déprimantes du type : La seule chose bien dans la vie c'est le sexe, quand on vieillit on n'est plus désirable, donc au-delà de 50 ans la vie ne vaut plus rien.

D'un autre côté, on a le "commentaire" de la vie de Daniel par Daniel24 puis Daniel25, qui sont des "néo-humains", c'est-à-dire des clones du premier Daniel qui passent leur vie (si on peut appeler leur existence neutre et stérilisée une vie) à disserter sur les moeurs de l'humanité disparue. Il y a des passages drôles (enfin, si on aime l'humour noir), quelques réflexions intéressantes - l'être humain souffre parce qu'il a des sentiments, mais le néo-humain souffre de l' absence de sentiments pourtant prévue pour son bonheur...- , mais j'ai trouvé le tout passablement déprimant, et même parfois un peu ennuyeux (en fait j'ai surtout aimé le début de la vie de Daniel1 et la fin de celle de Daniel25.) Tout ce qui concerne la secte Elohim, qui va créer les néo-humains, m'est un peu passé au-dessus de la tête. La répétition des scènes érotiques est assez chiant à la longue, même si par ailleurs j'ai trouvé Daniel1 attachant. Certains passages dans les récits des néo-humains m'ont paru tout à fait obscurs et incompréhensibles (si quelqu'un pouvait m'expliquer ce que c'est au juste que cette histoire d'"avènement des Futurs" ce serait sympa)

Un avis mitigé donc, mais je dois reconnaître que le mélange des genres (critique de la société/érotisme/science-fiction) n'est pas une mauvaise idée de départ. Mais ce n'est à mon avis vraiment pas le bouquin du siècle, même s'il a eu un prix littéraire...
Par au-creux-des-livres le Vendredi 31 août 2007
C'est un livre génial qui réussit une entourloupe que seuls les grands auteurs réussissent: faire passer une leçon vieille comme le monde en la faisant passer pour une pensée de visionnaire. Quand je m'en suis aperçu une cinquantaine de parges avant la fin, j'ai bien rigolé. L'un des meilleurs livres que j'ai lu. Quand je pense que je ne voulais pas le finir à la base.
Par karine le Vendredi 31 août 2007
grand écrivain, grand écrivain, faut ptet pas pousser. (je reconnais que Mme Floc'h m'a peut être poussé dans cet avis radical)Moi j'ai pas aimé à cause du personnage principal. Envie de le taper. Et puis, tellement déprimant... jamais un livre m'a autant foutu le cafard. J'ai pas trouvé de moment drôle, même si j'ai detecté quand c'était censé l'être.Les chiens qui meurent, moi en plus, c'est toujours un énorme coup au moral. Affreux.Bref j'ai pas trop aimé, car je n'en retire que le négatif.
Par feerie172 le Samedi 2 février 2008
il est justement dans ma pile de livres à lire, et de lire ton avis, eh ben, j'ai un peu moins envie de le lire
Par Books-note le Mercredi 15 avril 2009
XD quand j'ai terminé ce livre, la fin m'a flanquée une sacrée baffe. Malgré ça, pour moi, Houellebecq est l'un des meilleurs écrivains actuel. Ce livre est vraiment fort je trouve, on ne l'adore pas énormément, mais il nous change quelque part.^^
Par Meg le Lundi 20 avril 2009
J'ai commencé à lire ce livre il y a quelques années, mais je l'ai refermé car je ne me sentais pas assez mature pour le lire pleinement et en comprendre la signification. Il m'attend bien sagement dans ma bibliothèque, ^^
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2833924

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Lire, c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas." Victor Hugo

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast