Mercredi 25 novembre 2009

http://bouquins.cowblog.fr/images/livres/haikussoseki.jpgQuatrième de couverture : Si Sôseki le romancier est de longue date traduit et commenté chez nous, une part plus secrète et à la fois plus familière de son oeuvre nous est encore inconnue. Sôseki a écrit plus de 2500 haikus, de sa jeunesse aux dernières années de sa vie : moments de grâce, libérés de l'étouffante pression de la réalité, où l'esprit fait halte au seuil d'un poème, dans une intense plénitude. Ce livre propose un choix de 135 haikus, illustrés de peintures et calligraphies de l'auteur, précédés d'une préface par l'éditeur de ses Oeuvres complètes.

Mon avis : Je ne connaissais pas du tout cet auteur, j'ai emprunté cette petite anthologie à la bibli complètement au hasard, et ça a été une bonne surprise. Même si certains haïkus ne m'ont pas "parlé", d'autres m'ont au contraire beaucoup plu, j'en ai recopié un certain nombre ; j'ai eu l'impression globable que c'est une poésie assez universelle et accessible : même si les notes de la fin peuvent éclairer certains haïkus (quand ils sont liés directement à un évènement de la vie du poète par exemple), pour la plupart des haïkus ce n'est pas nécessaire, en trois vers une atmosphère surgit, on imagine une situation, un instant, qui fait écho à quelque chose qu'on a pu ressentir ou vivre soi-même, et dans ce cas nul n'est besoin de connaître les circonstances d'écriture. Et pour une fois, j'ai aussi lu la préface,  que j'ai trouvée intéressante : elle donne des informations sur l'auteur, sur le genre des haïkus et analyse quelques haïkus.
C'est sobre, et agréable à lire, ça fait réfléchir, les mêmes thèmes reviennent sans arrêt (la nature, le temps qui passe avec l'alternance des saisons, la séparation sous toutes ses formes, la maladie, et la sérénité malgré tous ces thèmes plutôt sombres) mais ils sont assez bien répartis et les haïkus sont suffisamment différents pour que la lecture ne devienne pas lassante ; les illustrations sont jolies, en accord avec le ton des haïkus et font de ce livre de poche un bel objet.

Quelques haïkus qui m'ont plu :
 
Vent d'automne colore les feuilles
Est-ce lui qui a posé sur ma tête
Le premier cheveu blanc

Dialogue intime et familier
Si nuit d'automne plus longue était
Comme les deux se réjouiraient

La science serait-elle un art
L'art de fabriquer
Les feux d'artifice...
Par nos-amants-de-saint-jean le Vendredi 27 novembre 2009
Intéressant! J'ai un ami qui me parle souvent de poèsie japonaise et qui a pour projet de mettre des haïkus en musique! Tu m'as bien donné envie de le lire!
Par Raison-et-sentiments le Samedi 28 novembre 2009
J'ai un recueil de Haïku où Soseki figure en bonne place. Il faudrait que je face un article sur le sujet ^^
Et si j'ai l'occasion je me procurais cet ouvrage ci.
Par versager le Mercredi 2 décembre 2009
Si tu as aimé ceux de Sôseki, il faut absolument lire Bashô et surtout Issa qui sont encore largement plus beaux, plus forts. Tu connais le recueil "Fourmis sans ombre" ? Il est vraiment très bien, il rassemble des haïku, des contes zen et de la critique dessus, il est vraiment formidable je trouve comme bouquin. Ah, si seulement on pouvait les lire dans le texte, ça doit être encore tellement mieux !
Par MeL le Mardi 8 décembre 2009
Merci pour toutes ces références, je ne connais pas du tout ces auteurs (mais le préfacier de cette anthologie d'haïkus de Sôseki fait allusion à Bashô à un moment), je note !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2936174

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Ne plus lire depuis longtemps, c'est comme perdre un ami important." (proverbe chinois)

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast