Jeudi 7 janvier 2010

Quatrième de couverture : "Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t’aime. Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps. Il me sembla qu’elle nous parlait :
- Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j’ai trop travaillé. Il faut que je me repose.
- Allons, allons, Je t’aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pied.
Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.
Tout le monde dit et répète « Je t’aime ». Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s’usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver."

Résumé : Jeanne, la narratrice, pourrait être la petite soeur d'Alice, précipitée dans un monde où les repères familiers sont bouleversés. Avec son frère aîné, Thomas, elle voyage beaucoup. Un jour leur bateau fait naufrage et, seuls rescapés, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Mais la tempête les avait tant secoués qu'elle les avait vidés de leurs mots, privés de parole. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient.

Mon avis : un conte poétique, qui m'a à la fois fait penser au Petit Prince et à L'île des gauchers (puisqu'il s'agit là aussi d'une île imaginaire et utopique où un personnage entreprend un apprentissage. Mais le roman d'Alexandre Jardin est quand même très différent hein !). Je n'ai pas trop aimé l'héroïne, que je trouve un peu trop émotive, un peu mièvre ; mais bon, il faut prendre en compte le fait que c'est une petite fille !
Ce qui m'a surtout plu, c'est tout ce qui concerne les mots, et la grammaire : à travers des métaphores inattendues, l'auteur parvient véritablement à personnifier les mots, à expliquer de façon claire la nature des mots, les règles d'accord, les conjugaisons  : rien de bien compliqué mais c'est très amusant de voir ces petites règles sous un angle ludique, c'est vraiment très clair et bien imaginé ! La critique de l'analyse littéraire très froide et technique m'a aussi fait sourire, j'ai trouvé ça assez juste, même si l'auteur a quand même pris des exemples très caricaturaux : malgré mes études de lettres (qui me font donc bouffer pas mal d'analyse) j'ai trouvé ces passages plutôt incompréhensibles, même mes profs les plus impressionnants ne s'expriment pas ainsi !
J'ai trouvé que la vision du langage que nous donne l'auteur est peut-être un poil trop gentillette : les mots sont gentils, ils sont là pour servir l'amour... le dialogue est important, essentiel pour se comprendre et se tolérer, certes, mais je ne suis pas aussi optimiste que l'auteur, et je trouve cette vision des vertus du langage un peu réductrice, puisqu'elle nie la vérité et la beauté esthétique de tous les textes plus "violents"...  je conseillerais plutôt ce livre à des collégiens (même s'il peut être lu après bien entendu !), mais je sais que personnellement j'aurais bien plus apprécié cette lecture il y a quelques années. Une jolie découverte quand même, pas mal de très bons passages qui méritent d'être lus, même si j'ai été un peu déçue par certains aspects ; je ne pense pas que je lirai la suite (Les chevaliers du subjonctif).
Par Dame-Meli le Jeudi 7 janvier 2010
C'est vrai que je pense qu'on profite plus du texte quand on est plus jeune. Tu as raison pour le deuxième tome, il n'est pas aussi intéressant, la magie n'opère plus. Dommage !

Meli
Par la-ronde-des-post-it (lasardine) le Jeudi 7 janvier 2010
j'avais beaucoup aimé ce bouquin que j'ai lu récemment et contrairement à toi, j'ai envie de lire les autres!! j'espère que je ne serais pas déçue!
tu me fais penser que j'ai "L'île des gauchers" dans ma PAL ^^
c'est bien?
Par 100choses le Jeudi 7 janvier 2010
je le lirais certainement depuis le temps qu'on m'en parle!
Par MeL le Vendredi 8 janvier 2010
Oui j'avais beaucoup aimé l'Ile des Gauchers, même si j'avais eu un peu de mal à apprécier le style de l'auteur au début. (en cliquant sur l'"île des gauchers" dans mon article tu arriveras sur l'article que j'avais fait dessus)
Par la-ronde-des-post-it (lasardine) le Vendredi 8 janvier 2010
OK je vais aller voir ça!
merci :)
Par Lucien le Vendredi 8 janvier 2010
Décidemment, nos avis concordent souvent en ce moment :). C'est une jolie lecture avec de très belles idées, très poétiques. Mais Jeanne est un peu mièvre, c'est vrai ! D'ailleurs Orsenna se complaît assez dans l'histoire pour avoir écrit non seulement les Chevaliers du Subjonctif (qui se passe sur l'archipel de la conjugaison je crois, c'est bien aussi mais si ça ne te tente pas ça n'est pas la peine !)mais encore la Révolte des accents et un autre je crois.
Par Akkantha le Dimanche 10 janvier 2010
J'ai du lire ce livre vers mes 10 ans, je suis alors tombée amoureuse de la grammaire x). Puis j'ai lu les suites bien plus tard, et c'est vrai que ça parait plus gentillet, mais bon que veux-tu c'est nous qui grandissons ^^. J'aime l'atmosphère de ces livres, l'univers musical et poétique qui entoure Jeanne. Le but d'Orsenna est surtout de souligner l'importance de l'orthographe, de la grammaire, de la ponctuation, des accents ; tout ce qui fait le patrimoine de notre langue et qui tend à se perdre. Donc effectivement c'est mieux quand on est situé dans la tranche 10-15 ans :p.
Par novembre le Mardi 12 janvier 2010
Hello,
comme nos sites traitent du même sujet, je me demandais si tu étais tentée par un échange de logo ou quelque chose de ce genre, histoire d'ébaucher la perspective d'un réseau littéraire et artistique sur internaitte :D
Par Mariiinow le Jeudi 11 février 2010
Je me rappelle l'avoir lu en 5ème!
Un vrai ptit régal!
Par Liyah le Jeudi 18 février 2010
Moi j'avais beaucoup aime ce petit livre ! Et si je tombe sur la suite, je la lirai surement avec plaisir !
Si tu veux lire mon avis : http://lecturesdeliyah.over-blog.com/article-24309592.html
Par Clara le Lundi 16 mai 2011
Explique moi ce que signifie la premiere page de couverture
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2951628

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Les livres ne sauveront sans doute pas le monde, mais ils nous aident à supporter sa folie, et tant que les gens liront, il y aura un peu d'espoir" Ken Bruen

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast