Vendredi 3 octobre 2008

Quatrième de couverture : Un homme qui aime sa femme et qui croit en être aimé médite sur cet amour et sur ce bonheur. A la fin, nous apprenons qu'Eva l'a toujours haï, qu'elle est un être de folie et de mensonge. Mais cela n'empêche pas cet homme de conclure : "On pourrait voir dans ce récit l'histoire amère et bouffonne d'une femme qui a accaparé et amoindri un homme qu'elle n'aimait pas, lequel croyait aimer. Pour moi, ce fut une autre histoire, triste ou gaie, je ne sais, mais belle assurément, et profonde, utile, émouvante, car la vie est toujours grande. Je ne voudrais pas qu'on en rie."

Mon avis : ce "journal" est en fait un recueil de notes, de réflexions plus ou moins décousues que le narrateur forme au sujet de l'amour, de la vie conjugale, mais aussi de l'écriture, de l'amitié, etc. J'ai trouvé toutes ces réflexions intéressantes, le narrateur nous fait partager ses sentiments à la fois forts et ambigus vis-à-vis d'Eva, sa femme, qui lui mène la vie dure, il évoque la difficulté de se supporter, la perte de liberté qu'il subit, mais aussi les joies qu'il retire de cette cohabitation... le tout est très pertinent et bien écrit, le narrateur expose ses soucis et ses pensées sans pathétisme affligeant, j'ai vraiment apprécié cette lecture que j'ai entreprise tout à fait au hasard.
Par songes-litteraires le Mardi 14 octobre 2008
Totalement inconnu mais pas inintéréssant!!!
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://bouquins.cowblog.fr/trackback/2834057

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

"Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser, mettez des livres partout." Victor Hugo

Un livre au hasard

Il ne se passait rien...
Créer un podcast